A peine 20 Juifs vivent encore en Egypte

24/09/2017 12:00

KHALED DESOUKI / AFP

Dans toute l'Egypte ne vivent plus qu'environ 20 Juifs. Dans quelques années, une des plus vieilles communautés juives du monde risque de disparaître, rapporte The Economist.  Afin de préserver l'héritage juif égyptien, l'association Drop of Milk a été créée.

Avant la Seconde guerre mondiale, on recensait encore 80.000 Juifs en Egypte, mais depuis lors, la relation entre cette communauté et le pays s'est sensiblement détériorée, notamment à cause des quatre guerres menées contre Israël. Cependant, selon des observateurs, depuis quelques années, cette relation connaî un revirement étonnant.

Drop of Milk a été fondée par Magda Haroun (65 ans) et est située dans Sha'ar Hashamayim (Porte du Ciel), une des 12 synagogues subsistant dans la capitale égyptienne. L'organisation espère pouvoir transformer les autres lieux de prière en centres culturels.

Retour des Juifs exilés

Deux fois par semaine, les membres de l'association se réunissent afin d'apprendre l'hébreu et pour cataloguer les 20.000 livres dans les sous-sols de Sha'ar Hashamayim. La synagogue souhaite également proposer une exposition permanente sur l'histoire juive d'Egypte ainsi qu'assurer la protection d'autres sites comme le cimetière juif du Caire.

Actuellement, Drop of Milk compte 20 adhérents. Magda Haroun est la seule membre juive de l'organisation. D'autres membres ont des parents juifs qui se sont convertis à l'Islam pour éviter l'exil qui les menaçait, sous le gouvernement de Gamal Abdel Nasser, l'ancien dictateur égyptien, un nationaliste arabe violent.

D'autres membres encore sont mariés à un Juif. Cette organisation dit vouloir préserver le passé pluraliste de l'Egypte. « Nous voulons rouvrir une page de l'histoire qui a été supprimée de nos manuels », explique le metteur en scène Amir Ramsis, auteur d'un documentaire sur les Juifs en Egypte.

Selon The Economist, on remarque toutefois une attitude plus positive vis-à-vis des Juifs dans le pays depuis le Printemps arabe. Un des dirigeants des Frères musulmans, qui à l'époque contrôlaient le pays, a appelé, il y a cinq ans, les juifs expulsés à revenir en Egypte. Par ailleurs, une série de la télévision d'Etat égyptienne montre également la population juive sous un jour plus favorable. Enfin, récemment, le Ministère égyptien de l'archéologie a entamé la restauration de la synagogue d'Alexandrie, pour un budget de 6 millions de dollars.

Selon certains critiques, tous ces signes de rapprochement se doivent principalement aux efforts du gouvernement égyptien qui cherche à gagner la confiance des gouvernements occidentaux.