10 faits issus d'un milliard de recherches qui nous renseignent sur nos fantasmes sexuels

02/09/2014 07:11

Pour la première fois depuis que les rapports Kinsey ont, au milieu du siècle dernier, cartographié notre comportement sexuel, un scientifique a mené une recherche sur nos pratiques sexuelles au 21ème siècle.

Ogis Ogas, chercheur en biosécurité auprès du Massachusetts Institute of Technology (MIT), a renoncé à son emploi pour analyser un milliard de mots à connotation sexuelle utilisés en ligne par plus de 100 millions de personnes.

En collaboration avec le co-auteur Sai Gaddam, Ogas a réuni les conclusions de sa gigantesque recherche dans le livre A Billion Wicked Thougts.Selon les spécialistes, il s'agit de la plus importante recherche de notre époque.


D'après les 2 auteurs, voici ce que les personnes désirent vraiment en ce qui concerne le sexe :

1. Les hommes hétéros souhaitent une plus large gamme de pratiques érotiques qu'on ne le pense en général, y compris avec des femmes plus âgées et des transsexuels.

2. Les hommes aiment les femmes avec des petits pieds, ce qui est un signe d'une grande production d'œstrogènes, ce qui est une indication de fécondité.

3. Les homosexuels et les hétérosexuels ont des cerveaux presqu'identiques et les parties du corps qu'ils préfèrent sont pratiquement les mêmes : poitrine, fesses et pieds (dans ce même ordre).

4. Les hétéros préfèrent les femmes minces, mais avec des formes, aux femmes maigres.

5. Les femmes hétéros aiment lire ou regarder des histoires d'amour entre deux hommes - pour elles, il ne s'agit pas de sexe, mais d'émotion (selon le livre des deux scientifiques, les femmes ont été le public le plus important de l'histoire d'amour homosexuel « Brokeback Mountain », qui entre-temps est devenu un classique).

6. Les hommes hétéros sont fascinés par le pénis des autres hommes, consciemment ou pas.

7. Les hommes fantasment plus sur le sexe en groupe que les femmes et dans ces fantasmes, d'autres hommes jouent également un rôle.

8. Les hommes hétéros ont une préférence pour le porno amateur parce que selon les auteurs, ce type de pornographie offre une image plus authentique de l'acte sexuel. Les orgasmes feints à l'écran sont aussi décevants que dans la vie réelle.

9. Un des plus grands centres d'intérêt en matière sexuelle est la domination associée à la soumission. Les femmes hétéros et les hommes homosexuels sont à ce sujet surtout intéressés par un rôle de soumission

10. Les homosexuels sont de grands amateurs de pornographie hétérosexuelle. 

http://www.express.be/joker/fr/platdujour/10-faits-issus-dun-milliard-de-recherches-qui-nous-renseignent-sur-nos-fantasmes-sexuels/207507.htm