Avec «Baseline Study», Google va analyser l'ADN de volontaires

02/08/2014 22:20

  par  Dominique Desaunay

media


Le quartier général de Google, à Montain View, dans la Silicon Valley.AFP PHOTO/Nicholas KAMM

    Le nouveau projet de Google X, le laboratoire « secret » de la firme américaine, baptisé « Baseline Study », consistera à collecter l'ADN de milliers de volontaires. Le géant de l'Internet  espère ainsi établir la carte génétique type d'un individu en bonne santé, de vaincre les maladies et d'offrir bientôt aux humains un soupçon d'éternité. Un projet qui prend des airs de science-fiction.

    La science-fiction, c'est maintenant. Telle est la devise du X Lab, le centre de recherche où Google expérimente toutes ses innovations. Certains projets sont connus, comme Loon, l'accès universel au Web par ballons atmosphériques, les voitures intelligentes sans conducteur (Google Car), les lentilles de contacts pour diabétiques, ou encore les fameuses Google Glass, les lunettes connectés de Google.

    Google : des projets qui pourraient transformer le monde.

    Avec Baseline Study (« étude comparative » en français), la firme ne cache plus ses ambitions dans le domaine de la santé. Les recherches sont dirigées par le professeur Andrew Conrad, spécialiste de la biologie moléculaire, et l'équipe comprend une centaine de scientifiques.


    « Accéder à l'immortalité »

    La première étape du projet consiste à collecter les informations génétiques de 175 personnes et, par la suite, de plusieurs milliers de volontaires afin d'établir le profil type d'un individu en bonne santé. Les données recueillies seront analysées à l'aide d'un programme informatique « secret », selon les dires de Google, qui décortiquera le génome complet de chaque personne, ou encore celui de ses parents.

    Le programme analysera également ses réactions à certains aliments, aux médicaments, afin d'identifier les éléments déclencheurs de maladies mortelles comme les crises cardiaques ou les cancers. Selon Laurent Alexandre, expert en « techno-médecine » et président de la société de séquençage de génome DNA Vision, le projet Baseline Study révèle « la détermination des dirigeants de Google d'euthanasier la mort et d'accéder à l'immortalité ».

    Google assure que les données des volontaires resteront anonymes. La société de Mountain View affirme que ces informations ne seront pas partagées avec des entreprises tierces, comme des compagnies d'assurance, par exemple. Difficile de croire que Google renoncerait ainsi aux 10 800 milliards de dollars que l'industrie de la santé génère chaque année.