Comment la mondialisation parvient elle à modifier nos cultures sans pour autant les effacer.

19/03/2014 10:28

La mondialisation est un processus d'intégration des Etats et nations dans un espace économique mondial.

La mondialisation est donc l'émergence ou le renforcement d'acteurs économiques (principalement les différents États et les Firmes Multinationales), de marchés et de régulations à l'échelle planétaire.

La mondialisation ne s'intègre pas qu'au seul domaine économique.

En effet, la sphère culturelle ayant tendance à se dédoubler, le mot « culture » prend alors deux significations différentes :


- Premièrement, on distingue la production, la circulation et la consommation de produits culturels (musique, cinéma, littérature, télévision etc.)


- secundo, la diffusion par le biais de biens standards, des modes de vie, des normes et des valeurs d'une même société.

Par exemple, on constate la diffusion de la culture américaine, ou l'américanisation du monde, par une large diffusion de nombreux produits (Coca cola, Mac do, les séries télé, la musique, le cinéma etc.).

La mondialisation est un processus qui met en relation de manière de plus en plus complète les différentes composantes territoriales du monde.

Cette globalisation est associée à la diffusion du modèle capitaliste. Toutefois, elle prend, depuis les années 1950, de nouvelles formes qui touchent à la fois au monde politique, à l'économique et au culturel.

La mondialisation ne peut avoir pour unique but  les échanges commerciaux (biens et services),elle inclut aussi  l'internationalisation de la production (les firmes multinationales vendent et achètent à l'étranger mais aussi répartissent leur système de production dans différents pays en fonction des avantages divers qu'ils leur procurent) et l'internationalisation des marchés financiers.

La mondialisation est devenue au fil du temps le système qui marie entre eux les marchés nationaux de biens, services, capitaux et de production.


La culture n'est pas uniquement l'ensemble des connaissances d'une personne,  la culture, c'est aussi l'ensemble
des façons de penser, d'être, de faire, de se comporter d'un groupe, et d'une société.

Elle s'impose à l'individu qui l'acquiert par la socialisation.


On la ressent au travers des arts, de la religion, des structures politiques, de l'éducation, de l'organisation du travail, de la politesse bref dans tous les aspects de la vie sociale.

 
L'association de ces deux items évoque les débats contemporains sur la mondialisation de la culture comme
pensée unique, sur le destin des cultures minoritaires.

On peut donc s'interroger sur les effets de la mondialisation "de masse" sur la et les cultures et comment la mondialisation parvient à modifier nos cultures sans pour autant les effacer ?

En effet il existe une mondialisation culturelle ce phénomène récent favorise l'uniformisation et l'homogénéisation des produits.

Celle-ci conduit à une acculturation mais cette mondialisation possède certaines limites à son exportation culturelle.

La mondialisation implique des contacts directs et indirects entre cultures de pays différents. Ces contacts, qu'ils soient directs par les rencontres entre individus et groupes, ou indirects par les objets et les capitaux, peuvent conduire à trois types de réactions : l'assimilation, l'intégration ou alors le refus culturel.

Dans le cas de l'assimilation et de l'intégration, la mondialisation culturelle est donc perçue comme étant un avantage pour les civilisations puisque celles-ci ont su adapter aux nouvelles coutumes.

La mondialisation permet aujourd'hui d'échanger des biens et des services partout dans le
monde. Des produits propres à une culture spécifique peuvent être vendus n'importe où. Ainsi chacun peut avoir accès à ses propres produits même en voyageant loin de chez soi.

Cette mondialisation culturelle modifie nos mœurs par l'acculturation et les modifie profondément.

Mais chacune de nos sociétés a une identité propre forte et bien que la mondialisation influe sur nos comportements culturels, nos mœurs, et nos façons de penser, la culture restera, et ne sera que modifiée
par l'ensemble de ses flux.

BS