EBOLA en Afrique de l'Ouest, la RD CONGO adopte des mesures préventives

12/08/2014 15:53

Face à la progression de la maladie à virus EBOLA en Afrique de l'Ouest,  la RD CONGO adopte des mesures préventives au niveau de ses principaux points d'entrée et réactive son Plan de contingence.

    
Le Ministre de la Santé Publique présidant la réunion de crise pour la prévention de la maladie à virus Ebola à son Cabinet de travail, en présence des partenaires et des hauts fonctionnaires des Ministères de la Santé Publique, de l'Intérieur & Décentralisation, ainsi que des Transports & Communications
Le Ministre de la Santé Publique présidant la réunion de crise pour la prévention de la maladie à virus Ebola à son Cabinet de travail, en présence des partenaires et des hauts fonctionnaires des Ministères de la Santé Publique, de l'Intérieur & Décentralisation, ainsi que des Transports & Communications

Face à la progression de la maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest, et suite à la Déclaration de la Directrice générale de l'OMS classant cette épidémie au niveau III des urgences de santé publique, la RDC a renforcé les mesures sanitaires de surveillance et de prévention au niveau de  ses principaux points d'entrée (aéroports et ports internationaux).

C'est ce qu'a indiqué jeudi 31 juillet le Dr Félix Kabange Numbi, Ministre de la Santé Publique au cours d'une réunion de crise avec les partenaires (OMS, CDC-Atlanta, MSF), en présence du Ministre provincial de la Santé (Kinshasa), des autorités de la Direction générale de la Migration (DGM), de la Régie des Voies Aériennes (RVA), du Programme National de l'Hygiène aux Frontières (PNHF), de l'Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) et diverses autres Directions techniques concernées.

Il a tenu, ''sur instruction du président de la République, à rassurer toute la population congolaise qu'il n'y avait pas un seul cas de la maladie à virus Ebola en RDC''. 

Parmi d'autres mesures de prévention annoncées par le Ministre de la Santé Publique, il y a lieu de citer entre autres: i) la mise en place d'un screening médical des voyageurs en provenance de l'Afrique de l'Ouest, plus particulièrement pour les compagnies qui desservent les principales capitales des pays de cette partie de l'Afrique; ii) l'installation prochaine d'un scanner thermique ainsi que des thermomètres à laser dans les principaux aéroports internationaux de la RDC (N'djili, à Kinshasa, Luano, à Lubumbashi, Bangboka à Kisangani etc.); iii) l'identification des structures sanitaires de référence de la capitale pouvant recevoir un cas suspect éventuel de la maladie à virus Ebola.

Il s'agit de: l'Hôpital général provincial de référence, ex-Mama Yemo, l'Hôpital Biamba Marie Mutombo, l'Hôpital de l'Amitié Sino-Congolaise, l'Hôpital Mama Mobutu de N'djili, l'Hôpital de référence de Kinkole, la Clinique Ngaliema et le Centre Médical de Kinshasa); iv) la vérification des stocks physiques de kits de protection disponibles dans les toutes les provinces et zones de santé de la RDC

Il a aussi annoncé le renforcement des capacités de l'INRB avec l'appui de l'OMS pour l'analyse des échantillons suspects; la modification de l'ordre opérationnel de positionnement des services  à l'aéroport international de N'djili, en vue de permettre notamment aux agents du PNHF d'avoir accès à l'aéronef en cas d'un cas suspect, la consultation des fiches conseils des voyageurs et l'obligation à tout voyageur débarquant à remplir une fiche sanitaire d'accueil.

''La sensibilisation des voyageurs, au départ de la RDC vers l'Afrique de l'Ouest, doit être une activité clé pour suivre régulièrement l'évolution de l'épidémie en cours'', a ajouté le Ministre de la Santé Publique. 

Le Dr  Kabange Numbi a également souligné la nécessité urgente d'organiser des exercices de simulation pour les personnels du PNHF commis dans les points d'entrée en RDC ainsi que des briefings à l'endroit des médecins traitants des hôpitaux ciblés de la capitale pour l'actualisation de leurs connaissances au sujet de la maladie à virus Ebola et l'hygiène en milieu hospitalier.

''Mieux vaut prendre des mesures drastiques de préparation et de réponse qui nous permettent de prévenir toute éventuelle survenue de l'épidémie susmentionnée dans notre pays que de courir après'', a souligné le Ministre de la Santé Publique.

Il a appelé à ''la réactivation et à l'actualisation du Plan de contingence aux niveaux national et provincial face à cette urgence de santé publique''.

Il a également sensibilisé la population à observer des mesures d'hygiène individuelles et collectives, particulièrement à se laver les mains fréquemment au savon ou avec les solutions de lavage des mains hydro-alcoolique. 

''L'OMS va travailler en étroite collaboration avec le gouvernement et les partenaires de la santé pour identifier les besoins urgents en vue de renforcer les mesures de prévention et le système de préparation face à la menace que représente la maladie à virus Ebola'', a indiqué pour sa part le Dr Joseph Waogodo Caboré, Représentant de l'OMS en RDC.  

Il a par ailleurs rappelé la nécessité pour tous les pays de contribuer urgemment au financement du Fonds Africain pour les Urgences de Santé Publique. 

NOTE POUR  LES REDACTEURS. La présente maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest continue à s'étendre, avec approximativement 1.323 cas confirmés et suspects rapportés, dont 729 décès en Guinée, Liberia et Sierra Leone depuis mars 2014.

L'OMS  redouble ses efforts pour mobiliser les communautés, en renforçant les activités de communication afin que les populations soient mieux informées pour éviter l'infection, et ce qu'une personne doit faire dans le cas où elle arrivait à être en contact avec le virus.

Il est crucial de suivre l'évolution de la maladie à virus Ebola en consultant régulièrement le site de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) à l'adresse: www.who.int

_______________________________________________________

Pour plus d'informations, prère de contacter:

Eugene Kabambi ' Communications Officer
World Health Organization
Country Office in the DR CONGO - Kinshasa
Tel: +47-241-39027
Mobile: +243-81-715-1697
E-mail:
kabambie@who.int
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.