Ebola : l'OMS présente une feuille de route pour renforcer la lutte contre la maladie

28/08/2014 22:28

Deux sages-femmes portant des équipements de protection contre Ebola s'occupent d'une mère avec son nouveau-né dans une clinique à Monrovia, au Libéria. Photo FNUAP Liberia

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a présenté jeudi une feuille de route pour renforcer la lutte contre l'épidémie d'Ébola en Afrique de l'Ouest. L'objectif est d'arrêter la transmission de la maladie, de gérer les conséquences de sa propagation au niveau international et d'aider les pays à faire face à l'impact socio-économique de l'épidémie.

L'OMS affirme qu'il est urgent et nécessaire de renforcer considérablement la lutte contre Ébola au niveau international, puisque près de 40% des cas répertoriés ont eu lieu au cours des trois dernières semaines.

« La feuille de route a été mise en place grâce à la contribution d'un grand nombre de partenaires, dont les autorités sanitaires des pays affectés, l'Union africaine, les banques de développement, les agences onusiennes, Médecins Sans Frontières et les pays qui apportent une contribution financière directe », a expliqué l'OMS dans un communiqué de presse.

Le nombre total de cas probables et confirmés d'Ébola dans les quatre pays affectés (Guinée, Libéria, Nigéria et Sierra Leone) s'élève désormais à 3.069, et 1552 personnes sont mortes de la maladie, a précisé l'OMS.

Selon l'agence onusienne, la feuille de route servira de cadre pour actualiser les plans opérationnels de lutte contre la maladie. La priorité sera accordée aux besoins des centres de soins et de gestion, à la sensibilisation et à la mobilisation sociale et aux enterrements sécurisés. Les plans seront basés sur des données spécifiques selon les régions et qui sont régulièrement actualisées dans des rapports de situation.

La feuille de route couvre toutes les dimensions sanitaires de l'action au niveau international, dont les risques de l'apparition de goulets d'étranglements qui doivent être résolus au niveau international, tels que la fourniture d'équipements de protection individuels, de désinfectants et de housses mortuaires.

Cette feuille de route de l'OMS sera complétée par la mise en place de systèmes de coordination entre les agences onusiennes qui permettront de faire appel aux capacités et compétences spécifiques de chacune de ces agences, y compris dans les domaines de la logistique et du transport.

Ces systèmes de coordination devront également faciliter la fourniture de services essentiels, tel que la distribution de denrées alimentaires, d'eau potable, de services de santé et d'assainissement.

L'OMS présente sa  «feuille de route» pour intensifier l'action internationale contre la flambée d'Ebola en Afrique de l'Ouest

Déclaration de l'OMS
28 août 2014

L'Organisation mondiale de la Santé publie aujourd'hui une «feuille de route» pour orienter et coordonner l'action internationale contre la flambée de maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest.

Le but est de mettre fin à la transmission partout dans le monde dans les 6 à 9 mois, tout en gérant rapidement les conséquences de toute nouvelle propagation internationale éventuelle. Le document reconnaît également la nécessité de s'occuper, en parallèle, du large impact socio-économique de la flambée.

La feuille de route répond à la nécessité urgente d'une intensification spectaculaire de l'action internationale. Près de 40% du nombre total des cas notifiés se sont produits au cours des trois dernières semaines.

Elle s'est basée sur les observations faites par un grand nombre de partenaires, parmi lesquels des responsables de la santé dans les pays affectés, l'Union africaine, des banques de développement, d'autres institutions des Nations Unies, Médecins Sans Frontières (MSF) et les pays apportant une aide financière directe.

Elle servira de cadre à l'actualisation des plans opérationnels détaillés. La priorité est donnée aux besoins concernant les centres de traitement et de prise en charge, la mobilisation sociale et les inhumations sans risque. Ces plans se fonderont sur les données locales spécifiques exposées dans des rapports de situation réguliers qui commenceront à être faits cette semaine.

Les rapports de situation établiront une cartographie des points chauds et des zones sensibles, présenteront des données épidémiologiques montrant l'évolution de l'épidémie dans le temps et communiqueront ce que l'on sait de l'emplacement des centres de traitement et des laboratoires, avec les informations nécessaires pour appuyer d'autres éléments de la feuille de route.

Celle-ci couvre les dimensions sanitaires de l'action internationale, avec les principaux blocages potentiels nécessitant une coordination internationale, comme la fourniture d'équipements de protection individuelle, de produits désinfectants et de housses mortuaires.

La feuille de route de l'OMS sera complétée par la mise sur pied d'une plateforme opérationnelle séparée des Nations Unies apportant les compétences et capacités d'autres institutions, y compris des moyens dans les domaines de la logistique et du transport. Cette plateforme à l'échelle des Nations Unies vise à faciliter la prestation de services essentiels, denrées alimentaires et fournitures diverses, approvisionnement en eau et assainissement et soins de santé primaires.

Le flux des ressources pour mettre en œuvre la feuille de route sera suivi séparément, avec l'appui de la Banque mondiale.

Pour en savoir plus, veuillez prendre contact avec:

Fadéla Chaib
Département de Communication, OMS
Téléphone: +41 22 791 32 28+41 22 791 32 28
Portable: +41 79 475 55 56+41 79 475 55 56
Courriel: chaibf@who.int

Tarik Jasarevic
Département de Communication, OMS
Téléphone: +41 22 791 50 99+41 22 791 50 99
Portable: +41 79 367 62 14+41 79 367 62 14
Courriel: jasarevict@who.int