Entre amis, une ressemblance génétique étonnante

18/07/2014 17:53

Les gens ont tendance à choisir des amis qui leur sont génétiquement proches. C'est le résultat d'une étude publiée, lundi 14 juillet, aux Etats-Unis, dans les comptes rendus de l'Académie nationale des sciences.


Illustration de la double hélice de l'ADN.                                                           Illustration de la double hélice de l'ADN. ' AFP/HO

Cette recherche se fonde sur la base de données du Framingham Heart Study dans l'Etat du Massachusetts, qui comprend près de 1,5 million de marqueurs génétiques de personnes et de leurs connaissances. Les auteurs se sont concentrés sur un groupe de 1 932 individus, la plupart d'origine européenne.

Ils ont comparé des paires d'amis sans lien de parenté avec des paires de personnes étrangères l'une à l'autre.

« COMME DES COUSINS AU QUATRIÈME DEGRÉ »

Les humains partagent en commun plus de 99 % de leur génome. Mais les individus appartenant au même cercle social ont, sur la part variable restante, environ 1 % de gènes similaires, soit bien plus que les gens qui n'avaient aucun lien d'amitié. Même si 1 % de gènes en commun paraît peu, « pour les généticiens, c'est un chiffre significatif », assure le coauteur des travaux, Nicholas Christakis, professeur de sociologie, de biologie de l'évolution et de médecine à l'Université Yale.

Ce pourcentage de similarités génétiques « est du niveau de celles de cousins au quatrième degré », souligne l'étude. « D'une certaine manière, nous parvenons, parmi une myriade de possibilités, à choisir comme amis des gens qui ressemblent à notre famille », décrypte M. Christakis.

AFP