Golan : des Casques bleus détenus par un groupe armé près d'Al-Qunaytirah

28/08/2014 16:41

Un poste d'observation de la Force des Nations Unies chargée d'observer le désengagement (FNUOD), dan le Golan syrien. Photo: ONU/Gernot Maier

Alors que les combats se sont intensifiés depuis mercredi entre des éléments armés et l'armée syrienne dans la zone de séparation sur le plateau du Golan, 43 Casques bleus de la Force des Nations Unies chargée d'observer le désengagement (FNUOD) ont été capturés par un groupe armé dans les environs d'Al Qunaytirah, a indiqué jeudi le porte-parole du Secrétaire général.

« En outre, 81 autres Casques bleus de la FNUOD ne peuvent pas sortir de leurs positions dans les environs d'Ar Ruwayhinah et de Burayqah », a ajouté ce porte-parole, Stéphane Dujarric, dans une note à la presse.

« L'Organisation des Nations Unies fait tout son possible pour obtenir la libération des Casques bleus détenus et rétablir la pleine liberté de mouvement de la Force dans sa zone d'opération. »

Par le passé, en mars et en mai 2013, des Casques bleus de la FNUOD ont déjà été détenus par des éléments armés. Ils avaient alors été libérés sains et saufs.

Les Casques bleus de la FNUOD surveillent l'accord de désengagement de 1974 entre la Syrie et Israël après leur guerre de 1973.

En juin, le Conseil de sécurité a prorogé le mandat de la mission pour six mois, jusqu'au 31 décembre 2014.

Fin juillet, la FNUOD comptait 1.223 soldats de la paix originaires de six pays (Fidji, Inde, Irlande, Népal, Pays-Bas, et Philippines).

Selon la presse, les islamistes du Front Al-Nosra se sont emparés mercredi du poste d'Al-Qunaytirah qui marque la séparation entre la Syrie et le plateau du Golan, occupé par Israël. L'aviation syrienne a bombardé cette position, jeudi 28 août.

Dans la journée, un soldat israélien et un civil ont, par ailleurs, été blessés par des tirs de roquette provenant de la Syrie sur ce même plateau.