Google vous localise même quand la localisation d'Android est désactivée

26/11/2017 18:23

Thomas Leuthard

Nombreux sont les utilisateurs qui savent que leur smartphone suit leur emplacement. Mais même lorsque les services de localisation et les applications sont désactivés et quand la carte SIM n'est plus dans l'appareil, les téléphones équipés d'Android collectent encore des données sur votre position.

Ces données sont ensuite envoyées à Google lorsque vous vous connectez à Internet, rapporte le magazine Quartz.

« Depuis le début de cette année, les smartphones Android collectent les adresses des antennes de téléphonie cellulaire situées à proximité, même lors les services de localisations sont désactivés », explique Keith Collins, rédacteur spécialisé en technologies chez Quartz. « Ces résultats sont ensuite transmis à Google, qui obtient ainsi des données sur les lieux et les mouvements de l'utilisateur du téléphone. »

Ces activités transgressent la politique de protection de la vie privée à laquelle le consommateur peut s'attendre de la part de son opérateur. Google confirme cette pratique, mais affirme que cette fonction vise à fournir plus vite des messages à l'utilisateur.

Valeur commerciale

Après avoir été contacté par Quartz, un porte-parole de Google a déclaré que la société allait mettre fin à ces activités. A la fin du mois novembre, les smartphones Android ne devraient plus envoyer ce type de données à Google, via les tours de téléphonie cellulaire, a expliqué le responsable.

Selon l'entreprise , les données ainsi recueillies auraient été immédiatement éliminées et n'auraient jamais servi à d'autres fins que celle évoquée ci-dessus.

Cependant, on ne sait pas vraiment comment les adresses des antennes cellulaires, c'est-à-dire des données qui identifient une antenne, ont pu contribuer à l'amélioration de la distribution des messages, écrit Collins.

« Mais pour la vie privée de l'utilisateur, les implications de cette pratique de partage de la localisation sont très claires. Les informations d'une seule antenne cellulaire ne permettent d'obtenir qu'une approximation de l'emplacement réel d'un périphérique mobile. Par contre, plusieurs antennes permettent d'obtenir une triangulation de la position de la personne de manière plus précise, principalement dans les zones urbaines où les antennes sont rapprochées. »

Même si les données envoyées à Google sont chiffrées, il se peut qu'elles aient été interceptées par des logiciels espions ou au moyen d'autres méthodes de piratage.

« Vous pouvez imaginer la manière dont cette information particulièrement sensible pourrait mettre en danger une personne dans certaines circonstances », a expliqué Bill Budington, ingénieur développeur de logiciels qui travaille pour l'Electronic Frontier Foundation.

Cette situation peut avoir de graves conséquences pour des personnes qui vivent dans la clandestinité suite à des violences conjuguales ou parce qu'elles sont témoins dans des dossiers criminels d'importance.

Chaque téléphone portable possède un code d'identification unique auquel les données de localisation peuvent être associées, indique encore Collins. En outre, ces données de localisation permettent aux annonceurs de cibler les consommateurs.

« Il s'agit d'une approche qui a valeur commerciale évidente », conclut-il.