Guatemala : une communauté juive orthodoxe expulsée d'un village

31/08/2014 11:01

par RFI

media 

 Des membres de la communauté  juive orthodoxe, dont la moitié  est composée d'enfants, sont venus des Etats-Unis, d'Israël, du Royaume-Uni, et de Russie, et 40 sont Guatémaltèques.REUTERS/Jorge Dan Lopez

    Une communauté juive orthodoxe a été expulsée d'un village de l'est du Guatemala  pour incompatibilité et rejet de la population locale. Les services du procureur des droits de l'homme du Guatemala ont demandé l'ouverture d'une enquête.

    Avec notre correspondant à Mexico,  Patrice Gouy

    Un groupe de juifs ultra-orthodoxes installé depuis 2008 à San Juan La Laguna, sur les bords du lac Atitlan, à 150 km de la capitale, Guatemala City, a préféré abandonner ce village pour éviter des affrontements avec les Indiens mayas.

    Refus d'intégration

    Les 230 membres de cette communauté, dont 110 enfants, viennent des Etats-Unis, d'Israël, de Grande-Bretagne et de Russie.

    Vêtus de leurs redingotes et de leurs chapeaux noirs à large bord, ne parlant pas ou très mal espagnol, ces ultras orthodoxes n'ont jamais cherché à s'intégrer à la population locale.

    Les autorités indigènes et municipales les accusent de ne pas respecter leurs us et coutumes, de ne pas les saluer, de se baignent nus dans le lac, de faire fuir les touristes et de fixer arbitrairement dans les épiceries le prix des produits qu'ils achètent.

    La procureure des droits de l'homme du Guatemala a vivement critiqué l'expulsion humiliante et discriminatoire ordonnée par les autorités indigènes.

    L'association des juifs du Guatemala a déclaré qu'elle n'avait aucun lien avec ce groupe très intégriste.