HCR : plus de 10.000 personnes fuyant les violences au Nigéria arrivent au Cameroun et au Niger

03/09/2014 12:20

Des femmes nigérianes construisent un abri dans le camp de réfugiés de Minawao au Cameroun. Photo: HCR/J.M. Awono

Plus de 10.000 personnes fuyant de nouvelles attaques perpétrées par des groupes d'insurgés au nord-est du Nigéria ont récemment trouvé refuge au Niger et au Cameroun, a indiqué mardi le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

« Le HCR est très préoccupé par le fait que même après avoir traversé la frontière vers le Cameroun, elles sont encore poursuivies par les insurgés.

Nous avons commencé à transférer une partie des réfugiés vers un camp de réfugiés où ils peuvent profiter d'une meilleure sécurité », a dit un porte-parole du HCR, Adrian Edwards, lors d'une conférence de presse à Genève.

Selon les autorités locales, ces 10 derniers jours, au moins 9.000 personnes sont arrivées dans la région de l'Extrême Nord au Cameroun et plus de 2.000 autres ont trouvé refuge dans des îles du Lac Tchad appartenant au Niger.

Les nouveaux arrivants ont fui des attaques répétées ces trois dernières semaines dans la région de Gwoza, dans l'Etat de Borno au Nigéria. Même après leur arrivée au Cameroun, ils ne sont pas nécessairement hors de danger. Dimanche, des insurgés ont attaqué la ville de Kerala au Cameroun, forçant des réfugiés et certains résidents à fuir plus à l'intérieur du pays.

« Nos équipes avaient un accès limité aux régions frontalières ces dernières semaines en raison de l'insécurité croissante. Malgré une situation instable, nous avons pu accéder à Mora ce week-end. Nous y avons rencontré de nouveaux arrivants qui ont trouvé refuge dans des églises, des écoles ou chez des familles d'accueil », a expliqué M. Edwards.

Selon les réfugiés, leurs villages au Nord-Est du Nigéria sont maintenant vidés de leur population. Une assistance immédiate leur a été fournie par les autorités, l'ONG Caritas, le HCR et la communauté hôte.

Lundi, le HCR a démarré le transfert de 80 nouveaux réfugiés, principalement des femmes et des enfants, du village frontalier camerounais de Koza vers le camp de réfugiés de Minawao, à environ 120 kilomètres de la frontière. Le camp accueille quelque 6.000 réfugiés nigérians.

« Début août, les transferts vers le camp avaient été suspendus en raison de l'insécurité. Aujourd'hui [mardi], si la sécurité nous le permet, nous allons commencer le transfert des réfugiés depuis Mora et Kolofata vers le camp », a dit le porte-parole.

Le nombre total des réfugiés nigérians au Cameroun s'élève actuellement à près 39.000 selon les autorités locales, y compris les 19.633 qui ont été enregistrés par le HCR.

Le Niger accueille plus de 50.000 personnes déracinées qui sont arrivées du Nigéria depuis mai 2013. A l'intérieur du Nigéria, quelque 645.000 personnes sont déplacées dans les provinces de l'Adamaoua, de Borno et de Yobe, du fait des violences.