La Catalogne regarde avec envie le référendum pour l'indépendance en Ecosse

13/09/2014 11:38

La Catalogne regarde avec envie le référendum pour l'indépendance en Ecosse ' Histoire de la Fin de la Croissance ' Scoop.it 

www.20minutes.fr 

Des centaines de milliers de Catalans ont défilé ce jeudi à Barcelone pour réclamer le droit de se prononcer, par un vote, sur l'indépendance de leur région...

Dans une forêt de drapeaux, des centaines de milliers de Catalans ont manifesté jeudi à Barcelone (nord-est de l'Espagne) pour réclamer le droit de se prononcer par un vote sur l'indépendance de leur région, à l'instar de l'Ecosse dans une semaine.

Les associations indépendantistes, qui appelaient à «remplir les rues pour remplir les urnes», avaient annoncé avoir rassemblé plus d'un demi-million de volontaires, pour cette «Diada», la «journée nationale» de la Catalogne.

Contrairement au gouvernement britannique, qui a autorisé le référendum écossais le 18 septembre, le gouvernement espagnol refuse tout référendum régional d'autodétermination. Invoquant la Constitution, il veut empêcher celui que la Catalogne prépare pour le 9 novembre.

«Pourquoi pas la Catalogne?»

Le chef du gouvernement catalan, Artur Mas, a averti ce jeudi Madrid qu'il ne pourrait «pas empêcher éternellement la Catalogne de se prononcer sur son avenir». «Si une nation comme l'Ecosse a le droit de décider de son avenir, pourquoi pas la Catalogne?», a-t-il demandé.

Selon lui, le gouvernement espagnol ne doit pas continuer à opposer des arguments constitutionnels au problème politique que pose la Catalogne et cette consultation, non contraignante, est nécessaire pour savoir si les indépendantistes sont majoritaires.

Fiers de leur langue et de leur culture, nombre des 7,5 millions de Catalans ne se sentent pas traités comme ils le souhaiteraient par le gouvernement central.

Privée de son statut de nation en 2010

Cette région, qui produit un cinquième de la richesse de l'Espagne, n'a pas accepté que le Tribunal constitutionnel la prive de son statut de nation en 2010, en réduisant fortement l'autonomie dont elle jouissait.

Artur Mas a expliqué que cette décision avait fait basculer les mentalités en Catalogne en faveur de l'indépendance.

«Notre culture, notre langue et nos traditions doivent être respectées et nous avons vu qu'au sein de l'Etat espagnol c'est impossible, c'est pour ça que je réclame l'indépendance», explique Bernat Pi, un étudiant en chimie de 24 ans, drapeaux catalans et écossais à la main.

«Un oui à l'indépendance de l'Ecosse jouerait pour nous»

«Un oui à l'indépendance de l'Ecosse le 18 septembre jouerait pour nous, mais si le non gagne, il n'y pas de quoi s'en faire», dit-il. Nous irons de l'avant et nous gagnerons".

Artur Mas compte faire adopter dans les prochains jours par le Parlement catalan une loi qui lui permette d'organiser la consultation, mais le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy a prévu de saisir immédiatement le Tribunal constitutionnel pour qu'il suspende cette loi.

Il serait difficile de faire reconnaître par la communauté internationale les résultats d'un scrutin organisé à l'encontre d'une décision du tribunal, reconnaît Artur Mas, mais il refuse de dire ce qu'il fera dans ce cas-là.