La première opération chirurgicale en réalité virtuelle au monde réalisée en France

28/12/2017 16:41


© Screenshot YouTube



Récemment, des chirurgiens de l'hôpital Avicenne de Bobigny, au nord-est de Paris, ont mené avec succès la première intervention chirurgicale en réalité virtuelle au monde, rapporte France Info.

L'équipe dirigée par Thomas Grégory, responsable du service de chirurgie orthopédique et traumatique de l'hôpital français, a utilisé des lunettes de réalité augmentée pour placer une prothèse d'épaule sur une patiente âgée de quatre-vingt ans.

Au cours de cette opération chirurgicale d'une durée de 45 minutes, une liaison vidéo a été établie avec des chirurgiens de Corée du Sud, des États-Unis et de Grande-Bretagne. De cette manière, l'équipe française a pu bénéficier des informations des spécialistes étrangers. La communication en ligne s'est déroulée via la plate-forme de vidéo-conférences Skype.

Durant l'opération, le professeur Grégory a pu observer des projections tridimensionnelles de modèles d'épaule de la patiente. Les lunettes de réalité augmentée ont permis en quelque sorte de voir à travers la peau du patient, a expliqué le médecin français.

Microsoft

Le chirurgien a réalisé l'opération en utilisant le casque de réalité virtuelle « Hololens » conçu par Microsoft. Selon Florent Pelissier, responsable du projet Hololens, il s'agit davantage de lunettes de réalité augmentée. Pour lui, l'intervention réalisée à l'hôpital Avicenne montre que cette technologie va beaucoup plus loin. Ce casque est un véritable ordinateur sans liaison filaire que le médecin place sur sa tête et qui peut être commandé à l'aide de la technologie vocale et des mouvements du corps, a-t-il précisé.

© Screenshot YouTube


Ainsi, pendant l'intervention, le chirurgien a pu visualiser des clichés 3D du corps de la patiente ainsi que des séquences vidéos et des documents médicaux, précise France Info. Avant la chirurgie, Grégory s'était entraîné avec le dispositif pendant deux mois.

Selon l'équipe, cette technologie a permis aux médecins de mieux comprendre le problème qui devait être résolu. Via la réalité augmentée, les spécialistes ont pu conclure l'opération chirurgicale avec une précision particulièrement élevée. En outre, la procédure s'est révélée plus sûre et moins invasive. De cette manière, le risque d'infections a pu être réduit.

Selon le professeur Grégory, il s'agit d'une nouvelle étape en chirurgie. Avec cette technologie, le chirurgien a maintenant devant ses yeux un véritable cockpit qui lui permet d'avoir accès à de nombreuses informations afin de standardiser et sécuriser la procédure.