La Tunisie confirme son statut d'avant-gardiste sur les droits des femmes dans le monde arabe

30/07/2017 12:03

AFP PHOTO / FETHI BELAID

En Tunisie, le Parlement mercredi a adopté une loi qui vise à éliminer la violence à l'égard des femmes. La loi prévoit des mesures sans précédent dans un pays arabe, où la quasi-totalité de la population est de confession musulmane.

Par exemple, le retrait d'une plainte pour abus sur une femme n'aura plus pour effet de stopper automatiquement les poursuites, mais la plainte sera étudiée.

En outre, les hommes qui entretiennent des relations sexuelles avec une fille de moins de 15 ans ne seront plus exemptés de poursuites s'ils se marient avec la jeune fille. Tout homme qui commence une relation sexuelle avec une fille de moins de 16 ans risque maintenant six ans de prison.

La loi prévoit également de fournir une protection et un abri pour les victimes de violence physique, morale ou sexuelle.

La Tunisie : un pays pionnier pour les droits des femmes

Au sein du monde arabe, la Tunisie a toujours été un pays pionnier en matière de droits des femmes. Déjà en 2014, le Parlement avait approuvé une loi qui stipulait que « les femmes et les hommes ont les mêmes droits et devoirs ».

Les femmes sont néanmoins victimes de discrimination dans divers domaines de la société. Les groupes de défense des droits de l'homme ont salué la loi, mais soulignent qu'un changement de mentalités fera plus pour les femmes tunisiennes qu'une modification de la loi.

Une étude récente a indiqué que près d'une femme sur deux du pays a déjà été confrontée à une ou plusieurs formes de violence.