L'aéroport de Hong Kong lance un service d'enregistrement des bagages que d'autres villes feraient bien de copier

26/08/2014 19:07

par Mylène Vandecasteele

Hong Kong est la première ville à proposer un service qui devrait beaucoup faciliter la vie des passagers aériens, appelé « in-town check-in ».

Il consiste en une sorte de comptoir d'enregistrement pour les bagages dans des stations de métro, qui permet de dégager les voyageurs de la contrainte de transporter leurs bagages avec eux dans des conditions souvent pénibles pour se rendre à l'aéroport.

Au lieu de cela, les bagages sont confiés au réseau de métro MTR de la ville qui procède à leur enregistrement et les amène à l'aéroport, tandis que le voyageur, libéré de ses encombrants bagages, peut faire ce qu'il souhaite avant de se rendre à l'aéroport.

 

Les avantages ne sont pas négligeables.

Par exemple, une personne devant prendre un vol en fin de soirée mais devant quitter sa chambre d'hôtel à midi n'a souvent pas d'autre choix que traîner ses bagages avec soi, ou demander au service de conciergerie de l'hôtel de les conserver, ce qui implique de devoir repasser à l'hôtel avant de se rendre à l'aéroport, et n'exonère pas du parcours du combattant de la traversée de la ville avec les encombrants bagages pour s'y rendre.

Pour l'instant, deux de ces check-in sont opérationnels dans les stations de métro de Hong Kong et Kowloon, et l'on peut y déposer ses bagages et retirer sa carte d'embarquement.

Les voyageurs, ainsi débarrassés de leurs valises, ne les retrouveront qu'à leur arrivée à destination.

Le service n'est pas gratuit, il est lié à l'achat d'un ticket de métro à l'aéroport, pour environ 13 dollars (près de 10 euros).

A noter que ce tarif est beaucoup moins coûteux qu'un taxi.

Cerise sur le gâteau, les rames de métro de MTR offrent une bonne connexion wi-fi.