Le graphique qui montre qui paie les pots cassés des sanctions contre la Russie

03/09/2014 08:47

par Audrey Duperron

L'espoir que la reprise fragile observée récemment dans la zone euro se soit consolidée au cours du mois passé s'est évanoui ce week-end après la publication des indices PMI manufacturiers mondiaux de Markit pour le mois d'août qui vient de s'achever.

Markit recueille les intentions de commandes des responsables des achats de grandes entreprises des différents secteurs de l'économie par pays et les combine pour calculer son PMI (Purchasing Managers Index). Un chiffre supérieur à 50 indique une croissance, un chiffre inférieur à 50 indique une contraction.

Avec un indice PMI de 50,7, la zone euro est à son plus bas niveau depuis 13 mois. L'indice a baissé dans les deux plus grandes économies de la zone euro, l'Allemagne et la France.

Toutefois, en Allemagne, l'indice demeure supérieur à 50 (51,4), alors qu'il est inférieur à ce seuil en France (46,9).

Les analystes soulignent l'impact négatif des sanctions imposées à la Russie, comme à celles que la Russie a imposées aux pays de la zone euro.

Cependant, un pays semble ne pas avoir subi d'impact négatif suite à ces sanctions. Aux Etats-Unis, l'indice PMI enregistré pour août atteint 57,9, son plus haut niveau depuis ... avril 2010.

Le graphique ci-dessous montre clairement qui paie les pots cassés pour les sanctions ... et ce n'est certainement pas la Russie.

http://www.express.be/business/fr/economy/le-graphique-qui-montre-qui-paie-les-pots-casses-des-sanctions-contre-la-russie/207537.htm