Les rebelles syriens ont pris les armes de l'ONU sur le Golan

17/09/2014 08:48

Un rebelle syrien... (Photo AHMED DEEB, AFP) 

Un rebelle syrienPhoto AHMED DEEB, AFP

Agence France-Presse NATIONS UNIES

Des rebelles syriens du groupe extrémiste al-Nosra se sont emparés d'armes, d'uniformes et de véhicules appartenant à des Casques bleus de la Force de l'ONU sur le Golan (Fnuod) et occupent désormais toute la partie syrienne du plateau, selon l'ambassadeur syrien aux Nations unies Bachar Jaafari.

L'ONU avait annoncé lundi que des centaines de ses Casques bleus avaient évacué la partie syrienne du Golan pour gagner la partie israélienne, de l'autre côté de la zone de séparation délimitée en 1974 et que la Fnuod est chargée de surveiller.

La Fnuod était menacée par l'avancée de «groupes armés» syriens, avait expliqué l'ONU.

Selon M. Jaafari, les combattants du Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, «ont réussi à occuper l'ensemble de la partie syrienne» du Golan, en chassant les soldats de la Fnuod.

Ils utilisent désormais les armes et les positions de la Force de l'ONU «pour tirer sur l'armée syrienne et sur les civils dans les villages», a déclaré l'ambassadeur à la presse.

Le Conseil de sécurité doit examiner mercredi la situation sur le Golan, où 45 soldats fidjiens avaient été détenus pendant deux semaines par le Front al-Nosra.

La Fnuod (Force de l'ONU chargée de surveiller le désengagement entre Israël et la Syrie sur le Golan) compte 1223 hommes issus de six pays (Inde, Fidji, Philippines, Irlande, Pays-Bas et Népal). Son mandat vient d'être renouvelé pour six mois, jusqu'au 31 décembre 2014.

Israël est officiellement en état de guerre avec la Syrie et occupe depuis 1967 environ 1200 kilomètres carrés du plateau du Golan qu'il a annexés, même si cette décision n'a jamais été reconnue par la communauté internationale.

Environ 510 km2 du plateau restent sous contrôle syrien. La Fnuod est censée contrôler une zone tampon courant sur environ 70 kilomètres entre le mont Hermon et le Liban au Nord et la rivière Yarmouk et la Jordanie au Sud.