Les Sugar Daddies et Sugar Mamas s'invitent à Paris

30/10/2017 04:36

Mairie de Paris

Après sa tentative en Belgique, le site RichMeetBeautiful a décidé de s'attaquer au marché français. Des publicités  incitant clairement les étudiant(e)s à se prostituer ont fait leur apparition devant des universités parisiennes.

Après avoir suscité la polémique en Belgique, le site RichMeetBeautiful a décidé de tenter sa chance en France avec les mêmes ingrédients: une campagne de publicité choquante devant des universités de la capitale. Et là encore, les réactions ne se sont pas fait attendre.

Plusieurs photos de camions publicitaires du site présents à Paris et invitant les étudiants à rencontre un "sugar daddy" pour se faire de l'argent ont été postées sur les réseaux sociaux mercredi après-midi.

Le message? "Romantique, passion et pas de prêt étudiant. Sortez avec un Sugar Daddy/Sugar Mama": on retrouve donc la formule qui avait été employée à Bruxelles. Sauf que là, même les étudiants masculins sont ciblés, puisqu'il est aussi question de "Sugar Mama".

Autre changement: la photo accompagnant le message ne représente plus une femme dans une tenue provocante, mais un couple dans une position suggestive.

La mairie de Paris a pris des mesures

Mais comme à Bruxelles, la publicité devrait rapidement être interdite. La Ville de Paris a tweeté qu'elle travaillait d'ores et déjà avec la préfecture de police en ce sens. "J'ai saisi le procureur de la République et la plateforme de signalement Pharos" (qui permet de porter à la connaissance des autorités les contenus ou comportements illicites sur internet) pour demander la fermeture du site RichMeetBeautiful.fr", a fait savoir Hélène Bidard, adjointe chargée de la lutte contre les discriminations de la maire de Paris Anne Hidalgo.

Elle a également précisé à l'AFP le fond de sa pensé: "Outre le trouble à l'ordre public d'une publicité qui peut être vue par des mineurs, ce site est une violence faite aux femmes. Derrière ces images dorées, des jeunes peuvent tomber dans la prostitution. Nous voulons une enquête qui pourrait amener à des poursuites pour proxénétisme."

Une incompréhension

Contacté par le Huffington Post, Sigurd Vedal, le PDG de RichMeetBeautiful, a joué la carte du "malentendu défini par la culture locale". "Certains de nos précédents lancements ont provoqué une incompréhension, et c'est visiblement le cas à Paris aussi. Le fait est que les personnes que nous mettons en contact sur notre site recherchent des relations comme celles qui existent dans la vraie vie, sauf que chez nous l'aspect financier est un critère supplémentaire majeur", explique-t-il.

Ses explications ne devraient pas convaincre et une plainte devrait être déposée par la Ville de Paris. C'est d'ailleurs une action en justice qui avait poussé Sigurd Vedal à faire disparaître ses publicités à Bruxelles après avoir fait le buzz. Reste à voir si ce sera également le cas cette fois.