Liberté d'expression....

01/05/2014 18:17

De nos jours ce concept tend à faire l'objet d'attaque et de remise en cause jouant sur l'éthique, la morale, le cultuel, le racisme,la xénophobie etc...

Nombreux sont les exemples qui exposent ces problèmes inhérents à notre société, un communautarisme de la bien pensence fait jour sous l'égide de groupes, lobbys parfois extrémistes qui tentent à affirmer et faire de la pensée, de leur pensée unique un dogme, une idéologie réactionnaire et moralisatrice face à une société trop libertaire à leur gout.

On peut rappeler l'exemple de la caricature de Mahomet, des T-shirts parodiant le patronyme de Nicolas SARKOZY, plus récemment des propos de Christine BOUTIN ou du sketch d'Anne ROUMANOF qui ont fait l'objet soit d'une plainte ou d'un acharnement moralisateur sur les réseaux sociaux.

Une attention toute particulière sera donc ici portée sur la liberté d'expression en France.

A l'inverse,on pourra constater que les Etats-Unis laissent librement s'exprimer les nombreux auteurs de caricatures de Barak OBAMA  et de sa politique.

En France

En France la notion de liberté d'expression est assez restrictive puisqu'elle existe dès lors que les propos se conforment à la morale. Les propos doivent donc être appréciés. Pour ne citer que quelques exemples :

* Le négationnisme est puni pénalement.

*Les propos racistes, xénophobes, Homophobes le sont également

Il est donc interdit en France par la loi d'exprimer des opinions ne correspondant pas à la morale générale du pays. Une agression morale est en France considérée comme une atteinte à la personne, et est en ce sens réprimée.

On peut prendre pour exemple la diffamation : il s'agit d'une atteinte à l'honneur ou à la considération d'une personne.

Jean-François Kahn avait écrit à propos de M.B : « Si les cons volaient, B. serait pilote de Boeing ». Ainsi, le jugement personnel négatif porté sur une personne est réprimé.

La notion de diffamation permet donc de protéger son image puisque seules les paroles négatives font l'objet d'un contrôle.

Pourtant, des propos avantageux peuvent également s'avérer faux (faux titres ou doctorats chez certains Ministres ou intellectuels, écrivains ...), et néanmoins contribuer à donner une certaine image à la personne.

 Il existe en ce sens une certaine injustice.

Une filtration des propos tenus est ainsi nécessaire ; cela est censé limiter l'influence de ceux-ci, et l'image de la personne qui peut en résulter.

Aux Etats-Unis

La notion de liberté d'expression est beaucoup plus large. En effet des caricatures des Présidents en place ou ayant été aux affaires (Georges BUSH, Bill CLINTON) sont nombreuses et beaucoup sont très explicites. Elles circulent néanmoins librement, et leurs auteurs ne craignent pas la répression par la loi.

Aux Etats-Unis, la liberté d'expression implique que chacun soit libre de s'exprimer dès lors que sa parole ne restreigne pas la liberté des autres, de la presse ou encore du libre exercice d'un culte.

En outre, il est de ce fait tout à fait possible de se « moquer » des institutions ou de tout autre personne même dirigeante du pays.

On peut voir que la notion de liberté d'expression est très différente des deux côtés de l'Atlantique.

En France cette liberté repose sur la morale et est ainsi nécessairement brimée à la différence des Etats-Unis mais quant à faire un choix je laisse les lecteurs au leur et à se forger leur opinion au nom de la liberté d'expression et d'opinion.

BS