LIBYE: Benghazi a été proclamée 'Emirat islamique'

15/08/2014 09:15

LIBYE: Benghazi a été proclamée 'Emirat islamique' ' Histoire de la Fin de la Croissance ' Scoop.it

From www.express.be 

Les extrémistes islamistes d'Ansar al-Sharia, qui se sont emparés de la seconde plus grande ville de la Libye, Benghazi, l'ont déclarée «Émirat islamique» ce mois-ci.

Le gouvernement libyen a réclamé l'intervention de l'Organisation des Nations Unies.


Ansar al-Sharia a émergé au cours de la révolution libyenne de 2011, lorsque le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a été renversé.

Le groupe serait également impliqué dans les attentats contre le consulat américain à Benghazi en septembre 2012, au cours desquels l'ambassadeur américain et trois autres personnes ont été tuées.

Comme l'Etat Islamique (EI), le groupe terroriste islamiste qui occupe de grandes parties de l'Irak et de la Syrie, Ansar al-Sharia prône la stricte observance de la charia.

Depuis la chute de Kadhafi dans ce pays riche en pétrole, la confusion totale règne, et les combats violents sont devenus constants, en particulier dans la ville de Misurata, proche de l'aéroport international de Tripoli, et la région de Benghazi.

En effet, les gouvernements qui ont succédé au dictateur ne sont jamais parvenus à juguler la montée en puissance des groupes islamistes armés dans tout le pays.

La situation est chaotique, avec l'affrontement de centaines de milices qui luttent pour s'emparer de tous les sites susceptibles de leur conférer du pouvoir : raffineries, grandes villes, régions importantes.

Dans ce contexte, des combats ont débuté le 13 juillet dernier entre l'armée libyenne et les milices de Zenten, qui contrôlent l'aéroport depuis la chute de Kadhafi, et les milices de Misrata, qui veulent s'en emparer. Le conflit aurait fait au moins 200 morts et plus de 900 blessés.

Le parlement libyen, élu en mai, s'est établi provisoirement à Tobrouk, à l'Est du pays, en raison des hostilités qui opposent les milices rivales dans la capitale Tripoli, et la seconde plus grande ville, Benghazi.

« La communauté internationale doit intervenir immédiatement pour protéger les civils», a déclaré le député Abou Bakr Biira.

Cependant, on ne sait pas si l'intervention sollicitée est de nature humanitaire ou militaire.

Pour le moment, ni l'ONU, ni aucune autre organisation internationale ne projette d'intervenir en Libye.

Maintenant que l'attention internationale se concentre sur l'Irak, les médias internationaux ne s'intéressent plus guère de ce qui se passe en Libye, et depuis la chute de, la communauté internationale a procédé au retrait du soutien militaire qui avait aidé les rebelles à destituer le dictateur.