Mali : l'ONU condamne une attaque meurtrière contre des Casques bleus

15/09/2014 17:18

Des Casques bleus près de Ber, au nord-est de Tombouctou, au Mali. Photo MINUSMA/Marco Dormino

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le Conseil de sécurité ont vivement condamné dimanche une attaque à l'engin explosif contre un véhicule militaire de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) dans le nord du Mali.

L'attaque, qui a eu lieu dans les environs d'Aguelhok, dans la région de Kidal, a causé la mort d'un Casque bleu tchadien et a blessé quatre autres Casques bleus.

« Le Secrétaire général condamne cette attaque avec la plus grande fermeté.

Ce dernier incident fait suite à une autre attaque dans la région de Kidal le 2 septembre au cours de laquelle quatre Casques bleus tchadiens de la MINUSMA ont été tués et 14 autres blessés », a dit le porte-parole du Secrétaire général dans un communiqué de presse.

« Ces attaques n'affecteront pas la détermination des Nations Unies à soutenir le peuple malien dans sa recherche de la paix.

Le Secrétaire général exprime ses sincères condoléances à la famille du Casque bleu décédé ainsi qu'au gouvernement et peuple tchadiens, et souhaite une convalescence complète et rapide à tous les blessés », a-t-il ajouté.

Le Conseil de sécurité a également condamné cette attaque et a présenté ses plus sincères condoléances à la famille du Casque bleu tué, ainsi qu'au gouvernement et au peuple du Tchad, et à la MINUSMA.

Dans un communiqué de presse, les membres du Conseil ont réitéré leur plein soutien à la MINUSMA et aux forces françaises qui l'appuient.

Ils ont appelé le gouvernement du Mali à enquêter rapidement sur cette attaque et à traduire les auteurs de cette attaque en justice.