Mali : le Conseil de sécurité salue la libération de deux otages algériens

07/09/2014 21:06

Des habitants de la ville de Kidal, au Mali (photo archives 2013) Photo ONU/Mark Garten

Le Conseil de sécurité a salué samedi la libération, le 30 août 2014 à Gao, au Mali, de deux diplomates algériens qui étaient retenus en otages par le Mouvement pour l'Unicité et le Jihad en Afrique de l'Ouest (MUJAO) depuis avril 2012.

Dans une déclaration à la presse, les membres du Conseil ont également fermement condamné l'assassinat d'un autre diplomate algérien et exprimé leur profond regret concernant la mort en captivité du consul algérien.

Ils ont présenté leurs plus sincères condoléances aux familles des deux victimes ainsi qu'au gouvernement d'Algérie.

Les membres du Conseil "ont souligné que les responsables de ces enlèvements et de ces meurtres devraient rendre des comptes. Ils ont appelé le gouvernement du Mali à enquêter rapidement sur ces incidents et à traduire les auteurs en justice.

Les membres du Conseil de sécurité ont rappelé que, selon la résolution du Conseil de sécurité 2133 (2014), tous les Etats membres doivent éviter que les terroristes bénéficient directement ou indirectement du paiement de rançons ou de concessions politiques et qu'ils doivent garantir la libération des otages sains et saufs.

Ils ont réitéré leur appel à la libération immédiate et sans conditions de tous les otages.