MAROC: Les frontières sous haute surveillance

21/08/2014 18:01

 MAROC: Les frontières sous haute surveillance ' Histoire de la Fin de la Croissance ' Scoop.it

From www.le360.ma   

Face à la menace terroriste, les Forces armées royales (FAR) sont fortement mobilisées au niveau des frontières avec l'Algérie et la Mauritanie.

La mobilisation des services de sécurité marocains se renforce pour faire face à la menace terroriste, constate la presse quotidienne datée de ce jeudi 21 août.

Al Massae révèle à sa Une que les Forces armées royales (FAR) sont fortement mobilisées au niveau des frontières maroco-mauritaniennes.

A ce titre, un arsenal militaire important a été déployé au niveau des zones les plus critiques.

Le journal fait également état d'une étroite collaboration entre les services sécuritaires des deux pays. Le quotidien Al Ahdath Al Mahgribiya relève, lui aussi, cette forte mobilisation de l'armée marocaine tout au long des frontières du Maroc avec la Mauritanie et l'Algérie.

Dans ce registre, Abderrahmane Mekkaoui, analyste dans les affaires militaires, déplore dans un entretien accordé à Al Akhbar le fait que la fermeture des frontières entre le Maroc et l'Algérie ne favorise pas une lutte efficace contre le terrorisme.

Parallèlement au déploiement massif des FAR au niveau des sites stratégiques du pays, le plan d'alerte consiste en une vaste opération sécuritaire visant à mettre la main sur les Marocains de Daach, fait savoir Al Ahdath Al Maghribiya.

Des personnes soupçonnées d'avoir des relations avec des cellules extrémistes sont surveillées de près et d'autres ont été convoquées pour s'assurer de leur identité, ajoute le journal.

A la question de savoir comment cette forte mobilisation sécuritaire est perçue au sein de la classe politique marocaine, Assabah relève à sa Une que le PJD, chef de file du gouvernement, minimise le risque des menaces terroristes en provenance de l'Irak et de la Syrie.

Le parti de la lampe, qui a exprimé cette position sur son site internet, appelle à une approche globale en matière de gestion des risques liés au terrorisme.

Armée, police, gendarmerie, renseignement... l'ensemble des forces marocaines est mobilisé pour contrer la menace terroriste. Le Maroc n'est pas le seul pays dans le région à être concerné.

L'Algérie et la Tunisie sont également visées par ces menaces en provenance de l'Etat islamique.

La coopération sécuritaire a permis au royaume et ses alliés, notamment les Etats-Unis, la France et l'Espagne, de démanteler des cellules terroristes dangereuses.