Michelle Obama et Kate Middleton génèrent des centaines de millions pour leurs économies respectives

29/08/2014 09:35

par Mylène Vandecasteele

Kate Middleton, l'épouse de l'héritier du trône britannique, le prince William, a contribué à relancer l'économie britannique pour plus de 1 milliard de livres en 2012.

Les femmes britanniques veulent en effet copier sa garde-robe, et les experts du prêt à porter estiment que la dépense moyenne associée à cette envie d'imitation est d'environ 250 livres par an.

Ainsi, peu après son mariage avec le prince en avril 2011, les ventes des imitations de ses chaussures, robes, collants et bijoux se sont envolées.

Et selon Alexandra Richmond, une analyste du comportement des consommateurs pour Mintel, l'estimation d'un milliard de livres est même « conservatrice ».

Mais les retombées sur l'économie des apparitions de la duchesse de Cambridge sont encore inférieures à celles de la First Lady américaine, Michelle Obama. 

L'Ecole Stern de l'Université de New York calculé en 2010 que l'épouse du président américain avait généré environ 2,7 milliards de dollars (soit environ 1,5 million de livres sterlings), de chiffre d'affaires cumulés supplémentaires sur l'économie américaine.

Là encore, ce sont les entreprises d'habillement et de prêt à porter qui ont habillé la Première dame des Etats-Unis qui ont enregistré des ventes inhabituelles à la suite de chacune de ses 189 apparitions publiques entre novembre 2008, au moment de la première investiture du président Obama, et décembre 2008.

Lorsqu'une vedette porte un vêtement, l'impact sur la hausse du chiffre d'affaires des créateurs tourne aux alentours de 0,5 %. Dans le cas de Michelle Obama, cet impact atteint 2,3 %.

Dans l'étude, la comparaison a été faite avec la Première dame française de l'époque, Carla Bruni. La recherche a conclu que l'impact de cette dernière sur l'économie était bien inférieur. La garde-robe de la First Lady américaine est un mélange de haute-couture et de vêtements de prêt à porter plus abordables. En revanche, Carla Bruni ne s'habille qu'en Dior, et les vêtements du prestigieux créateur sont inaccessibles pour la majorité des Françaises, compte tenu du budget dont elles disposent....

La plus-value économique de Michelle Obama

25 oct. 2010

Les vêtements que porte la première dame des États-Unis, Michelle Obama, rapportent beaucoup d'argent à leurs concepteurs, selon une étude réalisée par le magazine Harvard Business Review et dont les résultats sont dévoilés dans le New York Times.

Lorqu'une vedette porte un vêtement, l'impact sur la hausse du chiffre d'affaires des concepteurs tourne aux alentours de 0,5 %. Dans le cas de Michelle Obama, cet impact atteint 2,3 %.

Ceci s'expliquerait par le fait que l'épouse du président américain s'habille avec un mélange de haute couture et de prêt-à-porter, ce qui rend sa garde-robe plus accessible aux femmes de la classe moyenne.

On a comparé Michelle Obama avec d'autres personnalités publiques, dont l'épouse du président français, Carla Bruni-Sarkozy, qui n'e s'habille que chez Dior, des vêtements inaccessibles à la majorité des Françaises.

Selon l'étude, Michelle Obama crée, chaque fois qu'elle quitte la Maison Blanche, une plus-value de 14 millions de dollars pour le couturier dont elle porte le vêtement.

Entre novembre de 2008 et décembre de 2009, la First Lady americaine aurait ainsi crée une valeur ajoutée pour l'industrie textile americaine de 2,6 milliards de dollars.

http://www.express.be/business/fr/economy/michelle-obama-et-kate-middleton-generent-des-centaines-de-millions-pour-leurs-economies-respectives/207424.htm