One sign for One Life Save MERIAM

28/05/2014 19:38

    

Le Billet du Président AMI/OIMC



La condamnation à mort de Madame Meriam Yahia Ibrahim Ishag au Soudan par un juge pour « apostasie » est un mélange des genres qui à mes yeux montre à quel point l'ONU, qui sait faire cohabiter du haut des tribunes de ses Assemblées Générales les tyrannies  et les démocraties, est appelée à se remanier, se moderniser et à se réformer pour instaurer le « Droit d'Ingérence » en pareilles circonstances.

non-c3a0-la-peine-de-mort-2

Quelle présomption d'invulnérabilité que de juger les âmes pour ce qu'elles deviennent dans les voies insondables de la providence?

Les Droits de l'Homme, qui préservent les libertés, doivent sortir de l'archaïsme de la rhétorique pour devenir « une force abolitionniste » capable de voler au secours de cette dame Soudanaise et tous les condamnés à mort même aux Etats-Unis.

Bannissons les couloirs de la mort comme l'avait fait Robert Badinter le 09/10/1981 en France.

Signez notre Pétition en suivant ce lien : http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/sauvez-meriam/12111  ou  http://www.association-ami.eu/


Josué Mukalenge  Président AMI/OIMC