Pourquoi 1,1 million d'Ecossais ne sont pas autorisés à se prononcer sur l'indépendance de leur pays

14/09/2014 09:29

LESLEY MARTIN / AFP

Le 18 septembre prochain, les Écossais se prononceront sur la possibilité d'une indépendance de leur pays au travers d'un référendum, mais une partie significative de la population écossaise est exclue de ce vote, rapporte The Economist.

Les règles du référendum sur l'indépendance écossaise stipulent que tout citoyen européen dont la résidence principale est située en Ecosse peut participer au vote.

Ce s'applique également aux citoyens du Commonwealth résidant de façon permanente en Ecosse.

En outre, pour la première fois dans l'histoire britannique, les jeunes d'entre 16 et 18 ans sont autorisés à participer à l'élection.Mais les Ecossais résidant ailleurs n'auront pas la possibilité de voter.

Parmi eux, on trouve des Ecossais particulièrement populaires, tels que Sean Connery, Alex Ferguson, ou Susan Boyle, par exemple.

Cette restriction s'applique aussi aux militaires écossais basés en dehors des frontières de leur propre pays.

Si cette population pouvait voter, elle représenterait 17,5% des électeurs, une fraction décisive pour les résultats du référendum.

Plus tôt cette année, un groupe d'expatriés dirigés par l'avocat James Wallace a lancé une campagne pour obtenir une remise en cause de cette règle.

Ils affirment que cette exclusion est une atteinte à leurs droits humains, parce que l'issue de la votation aura des conséquences pour leur citoyenneté.

Beaucoup soupçonnent que cette règle a été suggérée par les indépendantistes, parce que les expatriés sont ceux qui bénéficient le plus des avantages offerts par le rattachement au Royaume Uni, et qu'ils sont donc généralement plus susceptibles de s'opposer à la sécession.

Mais leurs arguments ont échoué à convaincre.

http://www.express.be/joker/fr/platdujour/pourquoi-11-million-decossais-ne-sont-pas-autorises-a-se-prononcer-sur-lindependance-de-leur-pays/207796.htm