Pourquoi vous ne devez jamais prendre un ascenseur dans un hôpital

19/08/2014 15:24

par Arnaud Lefebvre

Une étude récente avait déjà démontré que les hôpitaux représentaient souvent une source de bactéries et étaient même à l'origine de maladies mortelles.

On considère notamment que les uniformes du personnel soignant et les instruments médicaux sont des sources potentielles d'infection, mais selon une étude de scientifiques de l'Université de Toronto, §les ascenseurs des hôpitaux représentent également une éventuelle menace.

Il ressort de cette étude que les ascenseurs représentent un danger d'infection aussi grand que les magazines dans les salles d'attente de médecins ou les télécommandes dans les hôtels.

« La colonisation des ascenseurs par les bactéries a atteint un niveau de 61% », ajoutent les scientifiques. « Dans les toilettes, on n'arrive qu'à 43 % ».

En outre, on a fait remarquer que l'étude a eu lieu pendant la saison de la grippe durant laquelle les personnes étaient incités à respecter une meilleure hygiène des mains et avaient plus vite tendance à porter des gants.

La situation réelle aurait donc, selon les chercheurs, pu être encore pire que ce qu'a montré l'étude.

D'un autre côté, la saison de la grippe aurait pu amener à un plus grand trafic de patients, ce qui aurait pu conduire l'étude dans une direction erronée.

 « Mais en même temps, on a pu constater que les bactéries cachées ne constituent pas un grand risque pour la santé », fait-on remarquer.

« La plupart des bactéries ne peuvent pas être qualifiés d'agents propagateurs de maladie ».

Cependant, selon les chercheurs, l'étude ne doit pas nous amener à un manque de vigilance. Vu que les boutons d'un ascenseur sont touchés fréquemment par diverses personnes, les patients courent, selon les chercheurs, un réel risque de contamination croisée.

En outre, on souligne qu'un visiteur entre plus vite en contact avec un bouton d'ascenseur ou des toilettes qu'avec du matériel médical et peut alors par interaction avec des patients transmettre toutes sortes d'organismes.

Selon les chercheurs, les hôpitaux doivent prendre donc aussi rapidement des mesures pour limiter autant que possible le risque de contamination.

On conseille notamment de prévoir des produits de nettoyage à base d'alcool pour les portes des ascenseurs ou de rendre les boutons de l'ascenseur suffisamment grands pour qu'on puisse les actionner avec les coudes. On suggère aussi de rendre inutile de toucher les boutons.

Les chercheurs ont malgré tout constaté que les boutons des ascenseurs semblaient moins contaminés que les claviers d'ordinateurs d'un hôpital.