Quelle bulle? Snapchat n'a ni revenus, ni business model clair. Valeur : 10 milliards de dollars

28/08/2014 06:57

par Audrey Duperron pour l'Express.be

La société de capital-risque américaine Kleiner Perkins Caufield & Byers (KPCB) s'est engagée à investir 20 millions de dollars dans la startup qui gère l'application de messagerie photo éphémère, Snapchat.

Snapchat permet à ses utilisateurs d'envoyer des photos ou des vidéos à leurs correspondants, mais le destinataire ne dispose que de quelques secondes pour visionner la pièce jointe avant qu'elle ne soit détruite sans laisser de traces numériques derrière elle.

Grâce à cet investissement, la startup  se retrouve valorisée au quintuple de ce qu'elle valait il y a seulement un an.

Elle entre dans le club très select des startups évaluées à au moins 10 milliards de dollars, au même niveau qu'Airbnb et Dropbox, mais en deçà d'Uber, qui est évaluée plus de 18 milliards de dollars. Tout cela alors même... qu'elle n'a pas de business model bien déterminé et que son chiffre d'affaires est quasi nul pour le moment.

L'année dernière, Snapchat, qui avait alors à peine trois ans d'existence a créé la surprise lorsque Facebook a proposé de la racheter 3 milliards de dollars comptant.

Evan Spiegel, le CEO de Snapchat, aujourd'hui âgé de 24 ans, s'était refusé à considérer les plans de reprise, d'investissements ou d'acquisitions émanant de tiers, et c'est campé sur cette position qu'il a rejeté l'offre de Facebook. Il reste convaincu que son service va continuer à se développer, ce qui entraînera sa cotation à la hausse.

Cependant, Snapchat compte déjà 100 millions d'utilisateurs, et les analystes optimistes pensent qu'avec une telle base de clients, il lui sera possible de générer des recettes de publicités.

Cela pourrait se faire notamment au travers du nouveau service qu'elle s'apprête à proposer, Snapchat Discovery, qui permettrait aux utilisateurs de lire des publications du jour, en maintenant le doigt sur l'écran avant qu'elles ne disparaissent,