RDC : le Coordonnateur humanitaire condamne une attaque meurtrière par la LRA

16/08/2014 23:11


Moustapha Soumaré. Photo ONU/Berkowitz

Le Coordonnateur humanitaire en République démocratique du Congo (RDC), Moustapha Soumaré, a fermement condamné vendredi une attaque meurtrière, le 12 août, par des combattants présumés de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) contre le village de Mayangu dans l'Est du pays.


Lors de l'attaque contre ce village se trouvant dans le district du Bas-Uele, en Province Orientale, un ressortissant congolais travaillant pour l'ONG internationale Medair a été tué et ses trois enfants enlevés, ainsi que d'autres personnes.

« Au nom des agences humanitaires des Nations Unies et des ONG nationales et internationales, je présente mes condoléances aux familles endeuillées. 

J'appelle à la libération immédiate des personnes qui ont été enlevées, dont tous les enfants », a dit M. Soumaré.

La LRA demeure une des sources principales d'insécurité et de violence dans la Province Orientale. Chaque année, plusieurs dizaines de personnes sont victimes de l'activisme de ce groupe.

En 2013, plus de 30 personnes ont été tuées et 180 autres enlevées, a souligné le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) en RDC.

« A l'approche de la Journée mondiale de l'aide humanitaire le 19 août prochain, cet évènement vient nous rappeler les risques qu'encourent les travailleurs humanitaires, et la nécessité de redoubler d'effort pour assurer une meilleure protection des civils », a dit M. Soumaré.