Soudan: la chrétienne libérée arrêtée en tentant de quitter le pays

24/06/2014 14:58

AFP  24 juin 2014 à 14:45 (Mis à jour : 24 juin 2014 à 14:52)

La Soudanaise chrétienne Meriam Yahia Ibrahim Ishag, condamnée à la pendaison pour apostasie, en prison à Omdurman, le 28 mai 2014
La Soudanaise chrétienne Meriam Yahia Ibrahim Ishag, condamnée à la pendaison pour apostasie, en prison à Omdurman, le 28 mai 2014 (Photo AFP)

Une chrétienne soudanaise a été arrêtée mardi à l'aéroport de Khartoum alors qu'elle s'apprêtait à quitter le pays au lendemain de l'annulation par une cour d'appel de sa condamnation à mort pour apostasie, a annoncé à l'AFP un proche de la jeune femme.

«La sécurité nationale l'a arrêtée avec Daniel», a déclaré la source, en référence à son époux de nationalité américaine. Le sort de ses deux enfants, dont un nourrisson né en prison, n'était pas connu dans l'immédiat. 

Le couple a été arrêté aux environs de 11H00 GMT alors qu'il tentait de quitter le pays et emmené dans des locaux du puissant Service national de renseignement et de sécurité (NISS), a ajouté la source.

«C'est son droit de quitter le pays», s'est insurgé ce proche, sans être en mesure de donner plus de détail.

Née d'un père musulman, Meriam Yahia Ibrahim Ishag, 26 ans, avait été condamnée à mort le 15 mai en vertu de la loi islamique en vigueur au Soudan qui interdit les conversions.

Mariée à un chrétien et déjà mère d'un garçon de 20 mois, qui avait été emprisonné avec elle, la jeune femme avait également été condamnée à 100 coups de fouet pour «adultère». Selon l'interprétation soudanaise de la charia, toute union entre une musulmane et un non-musulman est considérée comme un «adultère».

Le verdict avait soulevé un tollé et provoqué une mobilisation en Occident et parmi les organisations de défense des droits de l'Homme avant d'être annulé lundi par une cour d'appel qui avait ordonné la libération de Mme Ishag.

AFP

ENGLISH VERSION

The Christian Sudanese Meriam Yahia Ibrahim Ishag, sentenced to death by hanging for apostasy, in prison in Omdurman, on May 28, 2014 (AFP Photo) a Sudanese Christian was arrested Tuesday at Khartoum airport as she was preparing to leave the country in the aftermath of the cancellation by a Court of appeal of his death sentence for apostasy, told AFP one close to the young woman.

"National security has arrested him with Daniel," said the source, referring her U.S. citizen husband. The fate of her two children, including a baby born in jail, was not known immediately. 

The couple was arrested in the vicinity of 11 H 00 GMT then that he was trying to leave the country and taken in premises of the powerful national intelligence and security (NISS) Service, the source added.

"It is his right to leave the country," is is out this close, without being able to give more detail.

Born to a Muslim father, Meriam Yahia Ibrahim Ishag, 26 years old, had been sentenced to death may 15 under Islamic law in force in the Sudan which prohibits conversions.

Married to a Christian and already mother of a 20-month-old boy, who had been imprisoned with her, the young woman had also been sentenced to 100 lashes for "adultery." Under the Sudanese interpretation of Sharia, any union between a Muslim woman and a non-Muslim is considered to be a "adultery".

The verdict had raised an outcry and provoked a mobilization in the West and among human rights organizations before be cancelled Monday by an appellate court which had ordered the release of Ms. Ishag.


AFP