Syrie: un poste-frontière sur le Golan pris par les jihadistes

28/08/2014 16:32

 par RFI

media 

 Des druzes regardent les combats entre armée syrienne et groupes rebelles à la frontière du Golan, ce 27 août 2014.REUTERS/Ronen Zvulun

Le Front al-Nosra, la branche syrienne d'al-Qaïda, et des groupes rebelles ont annoncé avoir pris ce 27 août le poste de douane de Kouneitra à l'armée syrienne, situé à la frontière du Golan, ce plateau occupé par Israël depuis 1967.

Le seul point de passage entre Israël et la Syrie surveillé par les Nations unies n'est séparé que de 200 mètres entre les deux pays.

De violents combats opposent ces groupes à l'armée syrienne qui a donc perdu le contrôle de ce poste stratégique.

Un soldat israélien et un civil ont été blessés par des obus de mortier, l'armée israélienne a riposté contre les positions de l'armée syrienne. Ce n'est pas la première fois que ce poste frontière est pris par les jihadistes.

Début juillet 2014, des groupes rebelles s'étaient déjà emparés brièvement du poste de Kouneitra, à la frontière du Golan.

La semaine dernière, al-Nosra et ces groupes ont lancé la bataille de « libération » de ce point de passage stratégique.

L'annexion de plus de 1 000 kilomètres carrés du Golan par Israël en 1981 après sa conquête lors de la guerre des Six Jours en 1973 n'a jamais été reconnue au niveau international et les deux pays sont officiellement en état de guerre. 

Une guerre froide puisque les Nations Unies contrôlent la zone démilitarisée entre les lignes qui séparent la Syrie et Israël.

Le conflit syrien déborde vers Israël

Environ 40 000 personnes, druzes, juifs et musulmans,  vivent sur le plateau occupé par l'Etat hébreu. Ce sont principalement les habitants druzes qui empruntent le poste de douane de Kouneitra pour étudier ou travailler en Syrie.

Damas a toujours demandé la restitution de ce territoire, mais Israël entend y maintenir sa présence pour éviter une invasion terrestre et surtout pour continuer à contrôler l'eau qui prend sa source sur le Golan.

Avec la prise du seul point de passage entre la Syrie et Israël, les groupes rebelles et al-Nosra montrent qu'ils sont capables de faire déborder le conflit vers Israël, conflit dans lequel l'Etat hébreu a soigneusement évité de s'immiscer jusqu'à présent.

http://www.rfi.fr/moyen-orient/20140828-syrie-israel-al-nosra-frontiere-kouneitra-golan-el-assad/