Ebola: appel à délivrer un sérum aux Africains

06/08/2014 13:30

Trois des spécialistes du virus Ebola les plus renommés au monde ont appelé mardi à permettre la délivrance d'un traitement expérimental aux populations d'Afrique de l'Ouest frappées par l'épidémie.

Photos AMI/OIMC (c)


Notant que les travailleurs de santé américains qui ont été évacués du Liberia ont reçu le traitement expérimental avant d'être transportés aux États-Unis, les spécialistes - dont le docteur Peter Piot qui a découvert le virus en 1976 - ont plaidé pour qu'il soit donné la même chance aux Africains touchés par la maladie.

Protéger et traiter les travailleurs

Peter Piot, David Heymann et Jeremy Farrar ont déclaré qu'il existait plusieurs antiviraux, anticorps monoclonaux et vaccins en cours d'étude qui pouvaient être utilisés contre le virus Ebola.

 "Les gouvernements africains devraient être autorisés à prendre des décisions informées concernant l'usage ou non de ces produits - par exemple pour protéger et traiter les travailleurs de santé qui courent des risques d'infection particulièrement élevés", ont-ils écrit dans un communiqué.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS), "le seul organe avec l'autorité internationale nécessaire" pour permettre l'emploi de traitements expérimentaux "doit endosser ce rôle". 

"Ces terribles circonstances appellent à une réponse internationale plus énergique."Prudence des autorités américaines Parallèlement, un haut responsable sanitaire aux Etats-Unis s'est déclaré prudent mardi quant à l'efficacité d'un sérum expérimental administré aux deux Américains infectés par Ebola et parfois décrit comme miraculeux, notamment parce qu'il est difficile à produire en grande quantité.

Le Dr Anthony Fauci, directeur de l'Institut américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID), a reconnu que le sérum avait "une certaine efficacité mais seulement chez deux patients". De ce fait, "nous ne pouvons pas dire à ce stade que ce traitement est prometteur", a-t-il dit à l'AFP.