Ukraine : l'OMS a besoin de 14 millions de dollars pour répondre aux urgences humanitaires

15/08/2014 22:27

Des volontaires préparent de l'aide humanitaire dans une cave de la bibliothèque publique de Sloviansk, en Ukraine. Photo HCR/Iva Zimova


L'Organisation mondiale de la santé (OMS), et ses partenaires en Ukraine, ont lancé vendredi un appel de 14 millions de dollars pour répondre aux défis en matière de santé posés par l'insécurité dans l'est du pays.

Le conflit, notamment dans les régions de Donetsk et de Lougansk, affecte près de 4 millions de personnes, dont 156.000 personnes déplacées à l'intérieur du pays, dont beaucoup n'ont pas accès aux soins de santé, à l'eau et à l'électricité.

On estime à environ 5.000, le nombre de personnes blessées.

L'accès aux soins de santé est une question cruciale, alors que 15 hôpitaux ont été endommagés et 20 centres de santé fermés.

Jusqu'à 70% des agents de santé ont fui, et l'insécurité empêche des patients d'avoir accès à des établissements de santé.

« Beaucoup de gens n'ont pas accès aux services de santé, et dans certains endroits, les services hospitaliers et les cliniques se sont effondrés, tandis que les personnes qui ont réussi à sortir n'ont maintenant pas accès à l'eau, à la santé, à la nourriture », a déclaré le Dr Dorit Nitzan, représentant de l'OMS en Ukraine.

« Nous adaptons nos activités d'intervention afin de prendre soin de chacune de ces communautés et préparer la venue de l'hiver, ce qui ne fera qu'aggraver la crise de la santé à laquelle les gens sont confrontés », a-t-elle ajouté.

Les principaux risques pour la santé incluent l'accès insuffisant aux urgences et aux soins de santé primaires, les maladies transmissibles peu couvertes par les vaccinations, un approvisionnement en eau intermittent, et les troubles de santé mentale.

L'OMS et ses partenaires ont mis au point leur plan d'intervention pour répondre à ces défis, notamment pour rétablir l'accès aux soins de santé ; fournir des médicaments essentiels, des fournitures et des équipements médicaux; et renforcer les services communautaires de santé mentale et de soutien psychosocial pour les personnes touchées.

ENGLISH VERSION

The World Health (who) Organization and its partners in Ukraine, launched Friday a call for $ 14 million to respond to the health challenges posed by insecurity in the East of the country.

The conflict, especially in the regions of Donetsk and Lugansk, affects nearly 4 million people, of whom 156,000 people displaced inside the country, which many do not have access to the health care, water and electricity. An estimated about 5,000 people injured.

Access to health care is a critical issue, while 15 hospitals were damaged and 20 health centres closed. Up to 70% health workers have fled, and insecurity prevents patients to have access to health facilities.

"Many people do not have access to health services, and in some places, hospital services and clinics have collapsed, while people who have managed to get out, now, have no access to water, to health, to food," said Dr. Dorit Nitzan, representative of who in Ukraine.

"We adapt our response activities to take care of each of these communities and prepare the coming of winter, which will only aggravate the crisis in health that people are faced with," she added.

The main health risks include lack of access to emergency and primary health care, communicable diseases not covered by vaccinations, an intermittent water supply, and mental health disorders.

WHO and its partners have developed their contingency plan to respond to these challenges, including to restore access to health care; provide essential drugs, supplies and medical equipment; and strengthen community services mental health and psychosocial support for those affected.