Un sondage affirme que 15% des Français ont une 'opinion positive' de l'Etat islamique

21/08/2014 20:55

par Mylène Vandecasteele l'Express.be

AFP PHOTO / HO / WELAYAT SALAHUDDIN

Russia Today, le site de la chaîne de télévision russe « censée contrer l'image négative de la Russie à l'étranger », selon Wikipedia, a rapporté les résultats déconcertants d'un sondage réalisé par ICM Research pour le compte de l'agence de presse russe Rossiya Segodnya, qui indique que 15% des Français affirment avoir une « opinion positive » à l'égard de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), qui s'est récemment rebaptisé Etat islamique (EI).

L'EIIL est une organisation terroriste qui a pris le contrôle de grandes parties de la Syrie et de l'Irak. 

Elle s'est dissociée d'Al-Qaida au début de cette année, et est désormais connue pour sa violence.

Les dernières semaines, elle s'est livrée à des exécutions massives sur différentes communautés religieuses de la région, et elle a introduit immédiatement une forme médiévale de la charia dans les territoires conquis.

Par comparaison, « seulement » 7% de Britanniques et 2% d'Allemands auraient une bonne opinion de l'EIIL.

Le sondage visait à évaluer la notoriété de l'EIIL auprès des publics du Royaume-Uni, de la France et de l'Allemagne.

Il a été effectué par téléphone sur un échantillon de 1000 Britanniques, 1006 Français et 1001 Allemands.

Il conclut qu'au global, 2% des sondés affirment qu'ils sont « très favorables » à l'EIIL, et 7% « plutôt favorables » à l'EIIL, et que 26% d'entre eux se disent « plutôt défavorables », et même 43% « très défavorables » à l'égard de l'EIIL.

Ce sont surtout les jeunes Français qui expriment une opinion favorable au groupe terroriste. Parmi les jeunes sondés français âgés d'entre 18 à 24 ans, 27% ont une attitude positive à l'égard de l'EIIL.

Ceux qui ont entre 25 et 34 ans sont encore 22% à partager cette opinion favorable, et le chiffre tombe à 20% pour les 35-44 ans.

Des 3 pays sondés, la France est aussi celle qui a la plus grande communauté musulmane. 7,5% de la population française sont musulmans, contre 5% de la population britannique et 4,6% de la population allemande, selon une étude menée par Pew Research en janvier 2011.

«Ce n'est pas le résultat d'une adhésion d'un grand nombre de Français à cette organisation terroriste extrémiste.

C'est simplement une démonstration du rejet potentiel accumulé du système existant dans son ensemble. Il s'agit d'une forme de rejet des élites, d'une forme de protestation », affirme cependant Yury Rubinsky, Président du centre d'étude du Français à l'Université des sciences de Russie.

Le magazine l'Express précise que 3% des Français sondés se sont dits « très favorables », tandis que 13% se sont dits « assez favorables », et c'est l'addition de ces deux pourcentages qui a abouti aux 15% « d'opinion positive » à l'égard de l'EIIL.

Mais selon Denis Pingaud, président de Balises et ex-vice président d'Opinionway, que l'Express a consulté, cette addition pourrait produire un amalgame, et aboutir à une généralisation trompeuse. « Répondre qu'on est 'assez favorable' sur un sujet comme celui-ci, que plus de la moitié des Français ignore, c'est assez mou. Franchement, ça ne veut pas dire grand-chose », dit-il.

L'Express indique également que la question posée aux sondés était la suivante : « De ce que vous connaissez, dites-nous si vous avez une opinion très favorable, assez favorable, assez défavorable ou très défavorable de l'Etat Islamique en Irak et au Levant, aussi connu sous le nom d'Isis ».

Mais cette question soulève peut-être le problème du niveau d'information des sondés. En France, les médias traditionnels ont tendance à présenter le groupe sous le sigle « EIIL », ou « EI », et non pas avec l'acronyme anglo-saxon « ISIS ».

ENGLISH VERSION

A survey says that 15 percent of the French have a 'positive' State Islamic 21/08/2014 20:55 by Mylène Vandecasteele Express.be AFP PHOTO / HO / WELAÝAT SALAHUDDIN Russia Today, the site of the Russian TV channel "intended to counter the negative image of Russia abroad", according to Wikipedia, reported the perplexing results of a survey conducted by ICM Research on behalf of the Russian press agency Rossiya Segodnya, which indicates that 15% of the French say they have a "positive opinion" against the Islamic State in Iraq and the Levant (EIIL), which recently renamed itself Islamic State (AR).

The EIIL is a terrorist organization that has taken control of large parts of the Syria and the Iraq.

It dissociated itself from Al-Qaida at the beginning of this year, and is now known for its violence.

The last weeks, it engaged in mass executions on different religious communities in the region, and it has immediately introduced a medieval form of Sharia in the conquered territories.

By comparison, 'only' 7% of British and 2% of Germans have a good opinion of the EIIL.

The survey was designed to assess the reputation of the EIIL to audiences in the United Kingdom, the France and the Germany.

It was conducted by telephone on a sample of 1000 British, 1006 French and 1001 Germans.

He finds that overall, 2% of respondents say they are "very favourable" to the EIIL, and 7% "rather favourable" the EIIL, and only 26% of them call themselves "more negative than positive", and even 43% "very unfavorable" respect the EIIL.

These are especially the young French expressing an opinion favourable to the terrorist group. Among young people surveyed french aged between 18 to 24 years of age, 27% have a positive attitude towards the EIIL.

Those who are aged between 25 and 34 are still 22% share this opinion, and the figure falls to 20% ages 35-44.

The 3 countries surveyed, the France is also one that has the largest Muslim community. 7.5% of the French population are Muslim, 5% of the British population and 4.6% of the German population, according to a study conducted by Pew Research in January 2011.

"This is not the result of membership of a large number of French extremist terrorist organization.

It is simply a demonstration of the accumulated potential rejection of the system as a whole. "It's a form of rejection of elites, a form of protest", stated, however, Yury Rubinsky, President of the Center for the study of French at the University of sciences of Russia.

The magazine L'Express said that 3 percent of the French surveyed expressed "very favourable", while 13% are said to be "rather favourable", and that is the addition of these two percentages that led to the 15% "positive opinion" against the EIIL.

But Denis Pingaud, president of tags and former Deputy president of Opinionway, the Express has consulted, this addition could produce an amalgam, and lead to a misleading generalization. "Respond that it is 'quite favorable' on a subject like this, more than half of the French don't know, it is pretty soft. '' Frankly, it does not mean much", he said.

The Express also indicates that the question put to respondents was as follows: "from what you know, tell us if you have an opinion favourable, quite favourable, quite unfavourable or very unfavourable to the Islamic State in Iraq and the Levant, also known as the Isis.

But this issue maybe raises the problem of the level of information of respondents. In France, the traditional media tend to have the group under the acronym "EIIL" or "EI", and not with the acronym anglo-saxon "ISIS".