Vols de la Malaysia Airlines: un Néerlandais échappe de peu aux deux catastrophes

21/07/2014 07:33

H.M, publié le

Alors qu'il devait embarquer à bord des deux avions "maudits" de la Malaysia Airlines, MH370 et MH17, Maarten de Jonge, un cycliste néerlandais, a échangé ses billets au dernier moment. Le sauvant des deux catastrophes.   

                        Vols de la Malaysia Airlines: un Néerlandais échappe de peu aux deux catastrophes  
Maarten de Jonge a décidé à deux reprises de modifier ses billets au dernier momentafp.com/Nicolas Asfouri.

Maarten de Jonge a une bonne étoile au-dessus de sa tête. Agé de 29 ans, ce cycliste néerlandais professionnel a échappé à la mort à deux reprises ces quatre derniers mois, rapporte le site américain Buzzfeed.

Jeudi, il aurait dû embarquer à bord du vol MH17 de la Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur.

Mais au dernier moment, le jeune homme a décidé de ne pas monter dans cet avion dont les 298 passagers sont morts lors du crash dans l'est de l'Ukraine. 

Pour expliquer sa décision, le jeune sportif évoque des raisons financières. "J'ai choisi un vol du dimanche, car il était 300 euros moins cher. Il restait une seule place de libre, et je l'ai réservée immédiatement", confie-t-il à un site néerlandais. Maarten de Jonge, qui fait partie de l'équipe malaisienne "Terengganu Cycling Team", effectue désormais la grande majorité de ses courses en Asie, selon Sports.fr. 

Pas une première

Plus qu'un chanceux, Maarten de Jonge est un miraculé. Ce n'est pas la première fois que le cycliste échappe à une catastrophe aérienne. Au mois de mars, il était censé prendre place dans le Boeing 777 de la Malaysia Airlines entre Kuala Lumpur et Pékin. Mais là encore, il décide de changer ses plans à la dernière minute pour gagner du temps. 

"Finalement j'ai pris un autre avion 50 minutes plus tôt", se souvient-il. "Tout le monde m'appelait pour savoir si j'étais encore en vie. C'est vraiment bizarre car je vois encore les gens qui allaient prendre ce vol discuter dans le hall". 

Quatre mois après la disparition des écrans radars du vol MH370 au large des côtes vietamiennes, le mystère reste toujours entier. Le Boeing 777 transportait à son bord 239 voyageurs dont quatre Français. 

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/monde/vols-de-la-malaysia-airlines-un-neerlandais-echappe-de-peu-aux-deux-catastrophes_1560674.html#5t2s93R8HViaKmB8.99