Sauvez Meriam

Pétition Sauver Mériam !

                                   

Sailly-Labourse : 19 000 signatures pour sauver Meriam, Soudanaise de 27 ans condamnée à mort     

    

Par la rédaction pour La Voix du Nord, Publié le 31/05/2014

PAR ELSA LAMBERT-LIGIER                                        

Bernard Sobkowiak est un Saillygeois choqué. Choqué d'apprendre qu'une jeune femme de 27 ans qui vit au Soudan a été condamnée à mort pour apostasie. Parce qu'elle ne veut pas se convertir à l'islam. Vice-président d'une association nationale, AMI (Association de médiation interculturelle), il a donc lancé il y a tout juste une semaine une pétition qui a recueilli déjà plus de 19000 signatures. Et ce n'est pas fini.

                 
    

Bernard Sobkowiak, vice-président de l'association AMI, alerte toutes les autorités au sujet du sort de Meriam.
Bernard Sobkowiak, vice-président de l'association AMI, alerte toutes les autorités au sujet du sort de Meriam.
A lire aussi  Soudan: une jeune femme chrétienne condamnée à mort pour apostasie.


« En allant sur le site Mesopinions.com qui permet à notre association de prendre la température, je suis tombé sur la pétition du jour pour Choupette, une chatte qui avait des problèmes avec ses maîtres. » Juste avant, Bernard Sobkowiak venait d'apprendre l'histoire de Meriam en lisant la presse. « Je me suis dit merde, 25000 personnes se mobilisent pour un animal et personne ne parle d'une jeune femme condamnée à mort parce qu'elle n'a pas voulu se convertir à une religion ! Je ne suis pas contre les animaux mais j'ai été totalement choqué. »

                

Jusqu'à New York !

Choqué et réactif. Cet habitant de Sailly-Labourse met aussitôt en ligne une pétition pour sauver Meriam. En une semaine, quasiment 20000 signatures ont été recueillies. Objectif : informer la population et ramener la pétition à l'ambassade du Soudan. Bernard Sobkowiak ne s'est pas contenté de ça. Il a aussi envoyé lettres et mails aux présidents du Sénat, de l'Assemblée nationale, au Premier ministre, au ministère des Affaires étrangères, au président de la République, à la fondation Bill Gates, à l'ONU. à New-York... La totale ! Il a reçu une réponse du OHCHR, Haut commissariat aux droits de l'homme qui rappelle la condamnation de cette sentence de mort par les experts en droits de l'homme des Nations Unies.

« Si on oblige quelqu'un à prendre une religion, je me dis que je ne sais pas où on va. Aucune religion ne cautionne le meurtre, j'appelle ça un meurtre, oui ! Que ça n'interpelle pas tout un chacun, c'est normal, mais que la France, pays des droits de l'homme, ne réagisse pas, c'est plus embêtant. À la limite, on devrait même dire qu'on est une terre d'asile et qu'on veut bien l'accueillir avec sa famille.» Au-delà du choc, l'indignation.

Selon une dépêche de l'AFP tombée ce samedi soir, la Soudanaise condamnée à mort pour apostasie sera libérée « dans les prochains jours », a annoncé samedi un responsable des Affaires étrangères.                

http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/sauvez-meriam/12111