"Soutenons ASIA BIBI"

Parlementaire engagée pour les Droits des Femmes Madame laSénatrice Catherine GENISSON a reçu ce lundi 18 avril 2016, la délégation del'Association des Médiations Interculturelles (AMI-OIMC Nord) afin qu'elle remette la pétition lancée poursoutenir Asia BIBI, mère de famille pakistanaise condamnée à mort pour« blasphème », car ayant bu dans un puit « réservé auxmusulmans » alors qu'elle est chrétienne.

Madame la Sénatrice a félicité l'engagement de l'association AMI-OIMC Nord, représentée lors de cette rencontre par Monsieur Bernard SOBKOWIAK (Président AMI-OIMC Nord, Vice-Président AMI/OIMC France) et Madame Mireille DELAMER (Secrétaire Générale AMI-OIMC Nord), dans cette lutte citoyenne et humaniste.

Elle s'est aussi félicitée de l'action du « Comité international Asia BIBI » dans lequel sont engagées des personnalités comme Madame Elisabeth BADINTER, Madame Rachida DATI, ainsi que Madame Anne HILDALGO qui a élevé cette jeune femme au rang de citoyenne d'honneur de la ville de Paris.

Aussi, c'est avec responsabilité et modestie que Madame la Sénatrice s'est fait le relais de l'association AMI-OIMC Nord pour la transmission de cette pétition, sous forme de bouteille contenant le texte et une clé USB avec les plus de 63 000 signataires à ce jour, au Ministre des Affaires étrangères et du Développement international, Monsieur Jean-Marc AYRAULT, ainsi qu'auprès de Madame Anne HIDALGO, Maire de Paris.

Femme de conviction, elle invite ses concitoyens à signer cette pétition, ainsi qu'à soutenir toutes les actions en faveur de cette jeune femme, symbole des violences infligées aux femmes dans le monde, pour montrer que les croyances religieuses ne doivent pas être manipulées en armes de rejet, de haine et de violences.

One Sign For One Life SAVE ASIA BIBI

Déjà plus de 56193 Signatures

 La Cour suprême pakistanaise saisit du cas de la chrétienne Asia Bibi

                    22/07/2015 17:58               
 

Asia Bibi, mère de cinq enfants, a été... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Asia Bibi, mère de cinq enfants, a été condamnée à la peine capitale en 2010 après avoir été accusée d'avoir insulté le prophète Mahomet par des musulmanes de son village avec qui elle s'était disputée, des allégations qu'elle a toujours niées en bloc.PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Agence France-Presse LAHORE, Pakistan

La Cour suprême du Pakistan a accepté mercredi d'examiner l'appel d'Asia Bibi, une chrétienne condamnée à mort pour blasphème et soutenue par plusieurs dirigeants occidentaux, dont le Pape François. 

Asia Bibi, mère de cinq enfants, a été condamnée à la peine capitale en 2010 après avoir été accusée d'avoir insulté le prophète Mahomet par des musulmanes de son village avec qui elle s'était disputée, des allégations qu'elle a toujours niées en bloc.

La chrétienne est depuis devenue un symbole du débat sur la loi sur le blasphème, un sujet ultra sensible dans cette république islamique où des accusations non prouvées peuvent conduire une foule à lyncher des suspects et où les acquittements sont rares.

Les avocats d'Asia Bibi avaient interjeté appel fin novembre devant la Cour suprême, la plus haute juridiction du pays, après la confirmation de sa peine de mort par la Haute cour de Lahore (est).

Mercredi matin, «la Cour suprême a accepté d'examiner l'appel de ma cliente contre la confirmation de sa peine de mort par la haute cour de Lahore», a annoncé à l'AFP l'un des avocats d'Asia Bibi, Saiful Malook, à la sortie de l'audience, tenue à Lahore.

La Cour va prochainement fixer une date pour le début de l'examen de l'appel, a ajouté l'avocat, qui dénonce des preuves contre sa cliente fabriquées de toutes pièces.

Le juge Saqib Nisar, à la tête du trio de magistrats de la Cour suprême chargé de l'affaire, a confirmé avoir accepté la demande des avocats d'Asia Bibi. Il a ajouté qu'il examinerait également la demande d'un avocat de l'accusation qui réclame l'annulation de l'appel, interjeté trop tard selon lui.

L'affaire a éclaté en 2009, après une dispute entre Asia Bibi et des femmes musulmanes qui travaillaient avec elle dans un camp de son village du Pendjab (est) et ont refusé de boire de l'eau dans un verre qu'elle, la non-musulmane, avait utilisé. Quelques jours, plus tard, ces femmes sont allées la dénoncer pour blasphème, provoquant son arrestation et son emprisonnement.

La controversée loi pakistanaise sur le blasphème prévoit la peine capitale pour quiconque est reconnu coupable d'avoir insulté le prophète Mahomet, et la prison à vie pour profanation du Coran.

Elle est défendue bec et ongles par les influents cercles religieux conservateurs de ce pays musulman à plus de 96 %, qui la considèrent comme essentielle pour protéger l'islam.

Elle est en revanche dénoncée par des défenseurs des droits de l'homme qui l'estiment instrumentalisée pour régler des conflits personnels ou fonciers, notamment contre les minorités religieuses discriminées telles que les chrétiens (1,6 % de la population), des abus régulièrement confirmés par des témoignages sur le terrain.

Le cas d'Asia Bibi a ému plusieurs dirigeants occidentaux, dont le Pape François, qui a déclaré en avril dernier «prier» pour elle.

Elle a également reçu le soutien de la mairesse de Paris Anne Hidalgo, qui a réclamé sa grâce et l'a élevée au rang de citoyenne d'honneur de sa ville en mars.

Au Pakistan, peu de responsables ont publiquement soutenu Asia Bibi, de peur d'être à leur tour accusés de blasphème ou menacés.

L'un des rares fut Salman Taseer, gouverneur de la province du Pendjab, qui s'était également déclaré favorable à une révision de la loi sur le blasphème. M. Taseer fut abattu en 2011 à Islamabad par un extrémiste religieux, Mumtaz Qadri, qui lui reprochait ces prises de position.

Ce meurtre, non condamné voire justifié par d'influents mouvements religieux, a horrifié la classe politique locale et contribué à décourager toute campagne visant à faire réformer cette loi.

Regardez la Vidéo de la tentative de remise des 43.000 signatures au Quai d'Orsay si dessous ou sur le site Mes Opinions .com en cliquant sur ce lien suivant: https://www.youtube.com/watch?v=6l4PKb4MU0s

Voir comment l'état Français ainsi que le Parti Socialiste  ignore l'Elan de Solidarité de 40.000 Français et Françaises.

Toute action n'étant pas engagée par eux est purement mise de coté car nos politiques aiment l'image mais surtout sans rien faire.

Regardez ce bel exemple!


One Sign For One Life SAVE ASIA BIBI

http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/condamnation-mort-asia-bibi-pakistan-verre/13113

SIGNEZ ! Déjà PLUS de 64000 Signatures

Asia Bibi: Citoyenne d'Honneur de la Ville de Paris

                              

Le Conseil de Paris a adopté mardi, à l'unanimité, la proposition d'Anne Hidalgo d'élever au rang de Citoyenne d'Honneur Asia Bibi, jeune mère de cinq enfants, condamnée à mort en novembre 2010 au Pakistan, pour blasphème.

Soyez l'un ou l'une des signataires des 47.000 signataires à ce jour de la Pétitiion en faveur de sa lièration.

Signez ici: http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/condamnation-mort-asia-bibi-pakistan-verre/13113

Un portrait de la jeune femme pakistanaise emprisonnée et condamnée à mort est installé, depuis décembre, sur le parvis de l'Hôtel de Ville.

Asia Bibi devient Citoyenne  d'Honneur de la Ville de Paris

Accusée à tort d'avoir outragé le prophète de l'islam, Asia Bibi est victime de querelles entre les familles de son village liées à son appartenance à la religion chrétienne, dans un pays majoritairement musulman.

Mère chrétienne de cinq enfants et emprisonnée depuis 5 ans, elle a été condamnée à mort par pendaison, et ses demandes d'appel ont toutes été rejetées.

Le 30 novembre dernier, la Cour suprême a accepté de rouvrir son dossier et de le réexaminer. Un nouveau procès devrait avoir lieu en mai.

Pour la soutenir dans son combat contre l'ignorance et l'obscurantisme, Anne Hidalgo a souhaité que Paris élève Asia Bibi au rang de Citoyenne d'Honneur, distinction rare attribuée aux plus emblématiques défenseurs des droits de l'Homme dans le monde.

« Etre Citoyen d'Honneur, c'est incarner les valeurs de Paris, les valeurs de liberté et de tolérance. Par ce geste fort, je souhaite témoigner de la solidarité de Paris envers les nombreuses femmes à travers le monde, de toutes confessions, victimes de l'obscurantisme religieux et de l'extrémisme politique », a souligné la Maire de Paris.

Soutenir Asia Bibi jusqu'à ce qu'une mesure de grâce présidentielle ou un nouveau jugement lui rendent sa liberté.

A l'occasion de cette nomination, Anne Hidalgo a rappelé sa proposition d'accueillir Asia Bibi, avec sa famille, dès que cette liberté lui sera rendue.

La Maire de Paris a toujours été engagée dans ce combat contre l'obscurantisme.

En dévoilant le portrait d'Asia Bibi sur le  parvis de l'Hôtel de Ville en décembre dernier, elle affirmait :  « Il faut soutenir Asia Bibi, parce que les femmes, dans toutes les régions du monde, sont les premières victimes d'un ordre que les théocrates, qui détournent les messages de toutes les religions, tentent d'imposer ».

Source Paris.fr   http://www.paris.fr/accueil/actualites-municipales/asia-bibi-citoyenne-honneur/rub_9656_actu_152622_port_23785

LETTRE OUVERTE AU MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES,

"LE QUAI D'ORSAY, CITADELLE IMPRENABLE COUPEE DES CITOYENS..."

                   

La Lettre du Président d'AMI/OIMC :

SIGNEZ SVP POUR UN NOEL PLUS HEUREUX,POUR QUE SES ENFANTS NE PERDENT PAS LEUR MERE !

http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/condamnation-mort-asia-bibi-pakistan-verre/13113

Photos(c)AMI/OIMC 2014

Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères,

Nous avons le regret que le courrier de notre association à l'adresse du Ministre des Affaires Etrangère ne soit ni traité, ni prise en compte malgré l'envoi avec Accusé de Réception pour solliciter auprès de vous un rendez-vous pouvant nous permettre de vous remettre 41.000 signatures de français que la pétition de notre association a pu réunir, pour appuyer la demande de  grâce en faveur Madame ASIA BIBI condamnée à mort au Pakistan.

N'ayant obtenu aucune suite à notre demande, munis de notre preuve de réception (AR) de notre courrier par les services du Ministère, nous nous sommes présentés au Quai d'Orsay en délégation dans l'espoir d'y trouvé un interlocuteur ou un service dédié à un tel dévouement citoyen pour vous faire parvenir notre pétition et ses signatures en présence de médias et organismes promoteurs de pétitions en ligne notamment « Mes Opinions.com » qui aussi a effectué le déplacement de Paris pour voir ce que deviennent au quotidien les pétitions éditées.

L'absence d'interlocuteur au sein même du ministère sur l'objet de notre déplacement et la vacuité des messages téléphoniques obtenus sur place en passant d'un interlocuteur anonyme à l'autre et d'un service anonyme à l'autre sans succès, l'un comme l'autre ne sachant où nous orienter .

C'était un parcours du combattant, c'est le cas de le dire, pour faire aboutir une telle démarche, nous étions à la solde de l'humeur des fonctionnaires du Quai d'Orsay. 

Faute de service dédié spécialement aux causes de ce type concernant les URGENCES des Droits de l'homme que la France se doit de défendre au quotidien dans le monde de par les raisons historiques du cheminement de son destin universel, nous sommes sortis des labyrinthes du ministère avec la nette impression que celui-ci ne relai pas avec force les ressentis des citoyens français qui se battent pour les droits de l'homme.

Apparemment ils n'ont pas droit au chapitre dans les préoccupations ministérielles plutôt feutrées sur la défense des Droits de l'homme OUBIANT QUE L'ADN ET LA RAISON D'ETRE DE NOTRE PEUPLE SONT DE FACON INDELLEBILE MARQUES EN PIERRE BLANCHE DANS LE SUBCONSCIENT DE L'HUMANITE COMME PAYS DES DROITS DE L'HOMME ; ce qui est le premier titre de noblesse de notre peuple.

Le manque d'automatisme dans les procédures franco-françaises de prise en charge des revendications populaires pétitionnaires de la société civile nous rappelle la récurrence de la problématique « des mille feuilles » de notre administration qui amenuise notre positionnement au niveau planétaire en nous faisant perdre des points dans le rang mondial au point de devenir aujourd'hui selon certains indicateurs une « démocratie dite parfaite » positionnée au 29è rang, du fait qu'entre autres notre administration est moyennement cotée à 7,14 par les mêmes indicateurs.

Notre administration malhabile reste ainsi visiblement inaccessible aux citoyens et a du mal à tenir compte de ses aspirations les plus profondes. Pour arriver à ce constat, nous nous sommes permis de scruter du fond en comble l'organigramme du Ministère des Affaires Etrangères pour identifier les moyens qu'il a à foison, en épinglant par nous-mêmes « la direction des affaires juridiques » qui est l'œil et l'oreille du Ministre des Affaires Etrangères du fait qu'il est en charge des droits de l'Homme et « placée sous l'autorité d'un directeur, jurisconsulte du ministère, qui conseille le ministre.

En effet, « sa direction répond aux demandes de consultation sur des points de droit international qui peuvent lui être adressées par d'autres ministères. » OU SERAIT ALORS PASSE NOTRE COURRIER ? 

Nous aimerions que cette direction sache aussi que le peuple français qui donne mandat aux hommes politiques, a aussi des droits constitutionnels à faire valoir individuellement et collectivement au niveau international, concernant les Droits de l'homme dans le monde.

Comment expliquer donc que cette direction fonctionne en vase clôt quand 41.000 signatures des françaises et français lui sont apportées en mains propres dans une clé USB de 5g par une association agissant avec les petits moyens de ses membres dont la plupart sont venus de plus de 500 km pour venir exprimer leur soutien à la libération d'une prisonnière ASIA BIBI oubliée depuis plus de 4 ans dans les geôles d'un pays autoritaire et fanatique qu'est le Pakistan malgré son adhésion à la « communauté internationale » par sa présence en tant que membre de l'ONU qu'il défie dans le cas d'espèce en foulant aux pieds Charte, Conventions et Pactes internationaux dont la Convention de New York de 1948 contre la torture et tout traitement inhumain et dégradant, faisant ainsi des tyrans ceux qui bernent le monde ?

Et pourtant, dans l'organigramme du ministère des Affaires étrangères, cette direction « représente l'État devant les instances internationales à caractère arbitral ou juridictionnel, notamment devant le tribunal de première instance, la Cour de justice des Communautés européennes et la Cour européenne des droits de l'homme. »

Qui plus est, cette direction est aussi « consultée sur tout projet de traité ou d'accord international et associée en tant que de besoin à la négociation de ces instruments. »

Comment alors expliquer qu'aucun service du Ministère que nous avions contacté ne soit en mesure de nous orienter, malgré la présence de tant de Directions et de sous-directions érigées en citadelle imprenable avec ses myriades de sous-directions chargé du droit :


                    * la sous-direction du droit international public

    
                    * la sous-direction du droit communautaire et du droit international économique

    
                    * la sous-direction des droits de l'Homme

    
                    * la sous-direction du droit de la mer, du droit fluvial et des pôles

    
                    * la sous-direction des accords et des traités

Que fait donc la Directions des affaires juridiques qui en est responsable. Comment traite-t-elle les courriers adressés au Ministre des Affaires Etrangères lorsqu'il y a une telle mobilisation des français sur une cause relevant des Droits de l'homme ?

Ne faut-il pas finalement la présence au Ministère des Affaires Etrangères la présence d'un citoyen assermenté, sans engament de politique politicienne, « un Médiateur de la République chargé du suivi des revendications pétitionnaires » à porter au Ministre pour que le peuple français ne se sentent pas exclu de parler et de militer collectivement et individuellement des droits de l'homme ?

Nous étions même dans l'obligation de nous en remettre au parti majoritaire au parlement où un accueil sommaire nous a été réservé pour n'en tirer qu'une carte de visite et sommaire interrogatoire idéologique où notre interlocuteur s'est évertué  à savoir pourquoi nous nous dévouons tant à cette cause en nous demandant de lui écrire pour qu'il nous communique la ligne du parti sur la situation d'ASIA BIBI en nous mettant encore à la lisière d'une autre citadelle imprenable et inaccessible aux citoyens lambda que nous étions.

Ce qui effarouché un des nôtres qui avait ainsi tenu à rendre sa carte de parti  à Monsieur Karim Pakzad qui nous lit en copie.  

Réitérant notre disponibilité de remettre en mains propres les 41.000 signatures à transmettre au notre ministre des Affaires Etrangères pour soutenir auprès de lui la demande de grâce  d'ASIA BIBI, nous restons à votre écoute pour toute proposition de rendez-vous.

Dans cette attente, veuillez agréer, Monsieur le Ministre, nos salutations distinguées.

Josué MUKALENGE                                                            Bernard SOBKOWIAK

Président d'AMI/OIMC                                                     Vice-Président d'AMI/OIMC Chargé de l'international

 

Copies 

 -    Monsieur le Président de la République Française

 -    Mon Karim Pakzad Coordinateur « pôle mondialisation » au siège du PS


Condamnation à mort d'Asia Bibi pour blasphème        

QUESTION D'ACTUALITÉ à Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères

Asia Bibi est une jeune chrétienne pakistanaise condamnée à mort pour blasphème contre le prophète, ce qu'elle a toujours nié. Asia Bibi paye le prix de convictions qu'elle ne veut pas renier. La vérité nous oblige à reconnaître que le crime d'Asia Bibi, c'est tout simplement sa foi chrétienne. Et rien d'autre.

 Son cas illustre à lui seul les différentes persécutions que subissent les chrétiens dans certains pays où il ne fait pas bon d'appartenir à une minorité religieuse. Asia Bibi est tout simplement un bouc-émissaire dans des sociétés guidées par les démons du rejet et de l'intolérance. Elle témoigne de ce calvaire permanent enduré par des millions de chrétiens en Irak, en Syrie et au Pakistan, où sévit la nouvelle barbarie du XXIe siècle.

 L'affaire est si sensible au Pakistan que certains n'osent plus défendre Asia Bibi : un gouverneur de province et un ministre ont même été assassinés parce qu'ils avaient pris fait et cause pour la jeune chrétienne ; la justice pakistanaise, redoutant la vindicte des foules et la violence des fanatiques, préfère faire profil bas, quitte à piétiner les principes fondamentaux du droit.

Emprisonnée depuis 2009, Asia Bibi a été condamnée à mort en novembre 2010. La Haute cour de Lahore a confirmé le 16 octobre dernier cette condamnation à mort. Un recours a été déposé devant la Cour suprême, le 24 novembre 2014.

 De nombreuses mobilisations ont eu lieu, aussi bien en France que dans le monde entier. Des pétitions ont été signées et des élus sont montés au créneau. La diplomatie doit aussi montrer son courage dans ces questions et ne pas se retrancher derrière la prudence. Quand la prudence est partout, le courage n'est nulle part !

 La France doit faire comprendre au Pakistan que l'exécution d'Asia Bibi serait un affront à tout ce que nous avons de plus cher et qui va bien au-delà de nos intérêts matériels.

 N'ayons pas peur de demander au Président pakistanais d'intervenir comme l'a demandé le Président Bruno Retailleau au Président de la République Française.

 Asia Bibi doit échapper à la peine de mort et retrouver sa liberté, son honneur de croyante, de femme et de mère de famille !

Je vous demande, Monsieur le Ministre, de nous dire ce que la France envisage pour mettre fin à cette situation inique et honteuse.

Cette entrée a été publiée dans Questions d'Actualité au Gouvernement le par Pierre Charon.


Moi, Asia Bibi, condamnée à mort, je m'adresse à la France


Le texte que publie «Le Figaro» a été dicté par le mari d'Asia Bibi, Ashiq Masih, puis traduit par la journaliste Anne-Isabelle Tollet, coauteur, avec Asia Bibi, de son témoignage sur l'affaire: «Blasphème» (Oh! Éditions, 2011, 192 p., 16,90 €). Dans ce texte, l'époux d'Asia Bibi explique le calvaire de sa femme. Il transmet aussi le message de la captive aux Français.

Je reviens de la prison de Multan où ma femme, Asia Bibi a été transférée il y a huit mois.

 Depuis que ma femme a été condamnée une première fois à la peine de mort, en novembre 2010, pour avoir bu un verre d'eau au puits de notre village, nous vivons dans la peur ; notre famille est menacée.

Avec mes cinq enfants, nous vivons cachés au plus près d'elle car elle a besoin de nous pour ne pas se laisser mourir.

Il est indispensable que nous lui apportions des médicaments et de la bonne nourriture lorsqu'elle est malade.

Depuis quelques années la situation a changé à cause de quelques personnes, et nous avons peur. Après quatre longues années d'attente dans des conditions très difficiles, nous avons espéré que la Haute Cour de Lahore libère ma femme.

Elle n'a pas blasphémé ; jamais elle n'a blasphémé.

Depuis que la Haute Cour de Lahore a confirmé, il y a quelques jours, la peine de mort contre ma femme, nous ne comprenons pas pourquoi le Pakistan que nous aimons s'acharne contre nous.

Notre famille a toujours été heureuse ici, nous n'avons jamais rencontré de problème avec qui que ce soit. Nous sommes chrétiens et nous respectons l'Islam.

Nos voisins sont musulmans, et nous vivions avec eux dans notre petit village.

Mais depuis quelques années la situation a changé à cause de quelques personnes, et nous avons peur. Aujourd'hui beaucoup de nos amis musulmans ne comprennent pas pourquoi la justice pakistanaise impose tant de souffrances à notre famille.

Nous sommes en ce moment mobilisés pour le dernier recours devant la Cour suprême du Pakistan, que nous devons déposer avant le 4 décembre.

Mais nous savons surtout que le bon moyen serait d'obtenir la grâce présidentielle.

Nous sommes convaincus qu'Asia Bibi ne sera pas pendue seulement si le vénérable président du Pakistan, Mammoon Hussain, accorde son pardon.

On ne doit pas mourir pour un verre d'eau.

Grâce à une poignée d'amis ici qui nous protègent au risque de leur vie, moi et nos cinq enfants, nous pouvons survivre, mais en étant très prudents car nous sommes le mari et les enfants d'Asia Bibi et certains aimeraient aussi notre mort.

Grâce à Anne-Isabelle Tollet, qui est devenue notre sœur il y a quatre ans et avec qui nous parlons très souvent, nous avons des nouvelles de tous ceux qui se mobilisent dans le monde.

C'est tellement important pour nous. Cela nous permet de tenir. À chaque visite à Asia Bibi, je lui raconte. Certaines fois, cela lui redonne du courage.

«J'apprends que la Ville de Paris veut de nous. Je veux remercier toutes les personnes à Paris et la maire. Vous êtes ma seule chance de ne pas mourir au fond de ce cachot. S'il vous plaît, ne me laissez pas tomber.»

Asia Bibi.

J'ai appris, hier, que la maire de Paris venait de proposer de nous accueillir, si ma femme pouvait sortir de prison**. C'est un tel honneur. Je voudrais vous remercier, Madame la maire de Paris. Je voudrais vous dire notre respect et notre immense gratitude. J'espère que nous serons chez vous vivants, et pas morts.

Lorsque j'ai rendu visite hier à Asia Bibi, elle m'a demandé de vous transmettre ce message: «Dans ma petite cellule sans fenêtre, les jours et les nuits se ressemblent, mais si je tiens encore debout c'est grâce à vous tous. Mon coeur se réchauffe lorsqu'Ashiq me montre les photos despersonnes que je ne connais pas qui boivent un verre d'eau en pensant à moi.

Et j'apprends que la Ville de Paris veut de nous. Je veuxremercier toutes les personnes à Paris et la maire. Vous êtes ma seule chancede ne pas mourir au fond de ce cachot. S'il vous plaît, ne me laissez pastomber. Je n'ai pas blasphémé.»

Asia BIBI

Interpellé une nouvelle fois par nos Amis de Leader Vocal sur l'injustice révoltante subit par cette jeune femme
ASIA BIBI au Pakistan nous ne pouvions que nous joindre à ceux qui combattent l'obscurantisme de ceux qui appliquent arbitrairement des textes d'un autre Age tout en vociférant que leur religion est "Amour".

46.500 SIGNATURES à ce Jour

Pour Signer Notre Pétition

Cliquez Ici !

UNE VIE DEPEND DE VOTRE SIGNATURE !

www.mesopinions.com/petition/droits-homme/condamnation-mort-asia-bibi-pakistan-verre/13113

Asia Bibi a été soutenue par certains hommes politiques, pour la plupart affiliés au parti au pouvoir, le Parti du peuple pakistanais (PPP).

Le Gouverneur du Pendjab Salman Taseer (PPP) l'a publiquement défendue et lui a rendu visite en prison. Il a également dénoncé la loi interdisant le blasphème. Ceci a conduit l'un de ses gardes du corps à l'assassiner le 4 janvier 2011.

Le ministre fédéral des minorités religieuses, Shahbaz Bhatti, qui se battait contre la loi de 1986 depuis plusieurs années, l'a également soutenue.

Il a en outre ouvertement demandé, à l'instar de plusieurs de ses collègues du Parti du peuple pakistanais, un amendement de la loi. Il fut assassiné à son tour le 2 mars, alors qu'il se rendait au conseil des ministres, par des hommes se réclamant d'une mouvance islamiste.

Le gouvernement français soutient Asia Bibi en recevant son époux et sa fille au ministère des affaires étrangères le 30 mai 2011.

Asia Bibi bénéficie également du soutien du pape Benoît XVI qui a réclamé sa libération : « Je suis proche d'Asia Bibi et de sa famille et je demande que la liberté lui soit rendue au plus vite ». Le Pape a également appelé la communauté internationale à se pencher sur « la difficile situation dans laquelle se trouvent les chrétiens au Pakistan».

À Noël 2013, elle envoie une lettre au pape François pour lui faire part de ses conditions d'incarcération, puis, en octobre 2014, elle le supplie « de prier pour elle [...] pour son salut et pour sa liberté ».

Elle écrit alors « Je suis encore agrippée avec force à ma foi chrétienne. Je sais que grâce à ta prière, ma liberté pourrait être possible ».

Asia Bibi (également appelée Aasiya Bibi, de son vrai nom Asia Noreen) est une chrétienne pakistanaise d'une quarantaine d'années, mère de cinq enfants et vivant dans un petit village du district de Shekhupura.

Asia Bibi a été inculpée pour blasphème après avoir été menacée de mort, en juin 2009, par des membres de son village.

Ayant apporté de l'eau à des femmes musulmanes qui rejetèrent celle-ci en la déclarant haram, parce que portée par une chrétienne, un débat virulent s'engagea, au cours de laquelle Asia Bibi, affirmant que Jésus-Christ était mort sur la croix pour l'humanité, demanda ce que le prophète Mahomet avait fait pour ces femmes.

Ceci suscita l'indignation de celles-ci, qui allèrent se plaindre à l'imam du village. Peu après, des hommes arrivent dans la maison de Asia et la battent ainsi que sa famille, avant que la police n'intervienne, à la fois pour protéger Asia Bibi et pour l'inculper.

Asia Bibi nie avoir commis un blasphème et déclare qu'elle est simplement victime du harcèlement et de la discrimination dont sont couramment victimes les chrétiens au Pakistan.

AMI/OIMC


Pour la deuxième fois, Asia Bibi, dont la condamnation à mort a été confirmée jeudi 16 octobre par un tribunal pakistanais, a écrit au pape François.

Dans cette lettre, publiée par le site Vatican Insider, elle supplie « le souverain pontife de prier pour elle », « pour son salut et pour sa liberté ».« Je suis encore agrippée avec force à ma foi chrétienne, écrit-elle. Je sais que grâce à ta prière, ma liberté pourrait être possible ».

Cette mère de cinq enfants, condamnée à mort pour blasphème en novembre 2010 après avoir été accusée d'avoir insulté  le prophète Mohammed pour avoir bu de l'eau dans un puits réservé aux musulmans par des  femmes musulmanes de son village avec lesquelles elle s'était disputée, avait déjà écrit au pape François, à Noël dernier et lui avait fait part de ses conditions d'incarcération .

Mercredi 29 octobre, la philosophe Élisabeth Badinter a dénoncé la condamnation à mort « insupportable » d'Asia Bibi, lors d'un rassemblement à Paris en soutien à cette chrétienne pakistanaise, dont la peine capitale
pour blasphème a été confirmée en appel.

Un appel au président du Pakistan à «fairehonneur à Malala »« L'idée que l'on puisse condamner à mort une femme pour (...) ce qu'ils disent être un blasphème, c'est absolument insupportable », s'est indignée Élisabeth Badinter.

« Il faut mettre une pression constante. Quand on se mobilise partout dans le monde ça ne fait pas plaisir aux autorités locales », a-t-elle ajouté, glissant que si François Hollande faisait entendre sa voix, « ça aiderait la cause que nous défendons ».

Également présente, la journaliste Anne-Isabelle Tollet, qui a recueilli le seul témoignage d'Asia Bibi depuis sa cellule dans le livre « Blasphème » (Oh! Éditions), a appelé le président du Pakistan à « faire honneur à Malala », la jeune musulmane et pakistanaise, prix Nobel de la Paix, récompensée pour sa lutte contre le fondamentalisme religieux.

À leurs côtés, une quarantaine de personnes, verres d'eau à la main, se sont rassemblées sur le parvis des droits de l'Homme, au Trocadéro, à l'initiative du Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme et de nombreuses associations de défense des femmes.

Mi-octobre, la Haute cour de Lahore avait rejeté l'appel des avocats d'Asia Bibi, qui ont porté l'affaire en Cour
suprême.

Clémence Houdaille (avec Apic et AFP) AMI/OIMC (Pour la Mise en Image)

Nos amis de Leader Vocal, ont mis en ligne  une vidéo : Liberté pour Asia Bibi, « chrétienne dans un pays rempli de haine »...

Vidéo produite par Bethel Worship Channel,  montage, mixage efficace et soigné, commentaire percutant, tout cela en 1' et 44 " ! Il s'agit là d'une belle contribution à la campagne internationale de mobilisation pour Asia Bibi, c'est-à-dire pour l'Humanité.

Regardez, écoutez... puis partagez !


ENGLISH VERSION

For the second time, Asia Bibi, whose death sentence was confirmed by a Pakistani court on Thursday, 16 October, wrote to Pope François.

In this letter, published by the Vatican Insider site, she begs 'the Pontiff to pray for it', "for his salvation and his freedom. "I'm still grasped with force to my Christian faith, she writes. I know that through your prayer, my freedom might be possible.  

"The mother of five children, sentenced to death for blasphemy in November 2010 after being accused of insulting the Prophet Mohammed to have drunk water in a well reserved for Muslims by Muslim in his village with which women she was played, had already written to the Pope François, last Christmas and he had been part of his conditions of imprisonment.

Wednesday, October 29, philosopher Élisabeth Badinter denounced the conviction to "unbearable" death of Asia Bibi, at a rally in Paris in support of this Pakistani Christian, whose capital punishment for blasphemy has been confirmed on appeal.


Appealed to the president of Pakistan, 'Malala fairehonneur' "the idea that we can condemn to death a woman for (...). what they say be a blasphemy, it is absolutely unbearable,"is is outraged Élisabeth Badinter.

"We must put a constant pressure. "When it is mobilized around the world it is not fun to local authorities", she added, slippery if François Holland was his voice, "it would help the cause that we are defending."

Also present, the journalist Anne-Isabelle Tollet, who garnered the only testimony of Asia Bibi from his cell in the book "Blasphemy" (Oh! Editions), called on the president of Pakistan to 'do honour to MADD', the young Muslim and Pakistani, Nobel Prize for peace, honored for her fight against religious fundamentalism.

Alongside them, 40 people, glasses of water in hand, gathered on the square in front of the human rights, at the Trocadero, on the initiative of the movement for peace and against terrorism and many women's associations.

Mid-October, the Lahore High Court had rejected the appeal of lawyers of Asia Bibi, who brought the case in the supreme court.

Our friends from leading Vocal, have put online a video: freedom for Asia Bibi, "Christian in a country filled with hatred"...

Like all videos produced by Bethel Worship Channel, effective and careful editing, hard-hitting commentary, musical accompaniment throbbing... all this in 1' and ' 44!. " This is a nice contribution to the international campaign of mobilization for Asia Bibi, i.e. for humanity.

Look, listen... then share!

AMI/OIMC


One Sign For One Life Save ASIA

Debemos movilizar a Asia Bibi, víctima de una injusticia escandalosa!

Pakistán y madre de 5 hijos, esta mujer fue detenida en 2010 y condenada a muerte por un vaso de agua !!!

Para firmar la petición, haga clic aquí

http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/condamnation-mort-asia-bibi-pakistan-verre/13113

Christian, que disputará con las mujeres de su pueblo que no quería beber del mismo vaso de agua debido a sus creencias religiosas. Asia Bibi es acusado de blasfemia y desde 2010, es sentenciada a muerte.

Fue rechazada la apelación de su implementación de prueba y una vez más, la pena capital fue confirmada un par de semanas atrás por un tribunal paquistaní. Hoy en día, debemos movilizar para decir no a su convicción y ahorre!

Llamamos al Rector de la mezquita de París que denuncia estas prácticas de otra época y contrario a la humanidad.

¡ Muchas gracias a todos aquellos que apoyan la causa de Asia Bibi!

One Sign For One LIfe Save ASIA

 we must mobilise to Asia Bibi, victim of an outrageous injustice!

Pakistan and mother of 5 children this young woman was arrested in 2010 and sentenced to death for a glass of water.

To sign the Petition click here!

http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/condamnation-mort-asia-bibi-pakistan-verre/13113

Christian, it is would be contested with the women of her village who did not want to drink from the same glass of water she, because of his religious beliefs.

Asia Bibi is accused of taking profanity and since 2010, she is sentenced to death.

The appeal of his trial implementation was rejected and again, capital punishment was confirmed a couple of weeks ago by a Pakistani court. Today, we must mobilise to say no to his conviction and save!

We call to the Rector of the Paris Mosque that he denounces these practices of another age and contrary to humanity.

A bigthanks to all those who support the cause of Asia Bibi!


Не до вынесения приговора к смертной казни Азии Биби в Пакистане за стакан воды!

Мы должны мобилизовать для Азии Биби, жертва возмутительной несправедливости!

Чтобы подписать петицию нажмите здесь

 Пакистан и мать 5 детей, эта молодая женщина был арестован в 2010 году и приговорен к смертной казни за стакан воды.

 Кристиан, это будет оспариваться с женщинами из своей деревни не хотят пить из тот же стакан воды она, из-за его религиозные убеждения. Азия Биби обвиняют принимать ненормативной лексики и с 2010 года, приговорена к смертной казни.


 Отклонил апелляцию его экспериментального применения и снова, смертная казнь была подтверждена пару недель назад пакистанским судом. Сегодня мы должны мобилизовать, чтобы сказать нет, чтобы его осуждение и сохранить!

  Большое спасибо всем, кто поддерживает дело Азии Биби!

我們必須動員到亞洲內塔尼亞胡,粗暴的不公正的受害者 !

05/11/2014 09:27               

我們必須動員到亞洲內塔尼亞胡,粗暴的不公正的受害者 !


巴基斯坦和母親的 5 歲以下兒童這個年輕的女人在 2010 年被捕並判處死刑的一杯水。這是基督徒,可能會引起爭議,與她的村莊的婦女不想從同一杯水喝她,因為他的宗教信仰。亞洲 Bibi 被指責褻瀆、 自 2010 年以來,她被判處死刑。他試行的上訴被駁回和死刑被證實再一次,幾個星期前被巴基斯坦法庭。今天,我們必須動員起來說不到他的定罪和保存 !加入我們,分享這封電子郵件,這樣最多可以通過下面的連結我們的請願書上簽名: HTTP://www.ami-oimc.org/ HTTP://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/condamnation-mort-asia-bibi-pakistan-verre/13113


大感謝所有那些支援亞洲 Bibi 的事業 !

One Sign For One Life Save ASIA

10.000 Signataires !

Mais La Lutte CONTINUE !                         But the Struggle Continues !

Signez ICI !                                   Sign HERE !

Asia Bibi a été inculpée pour blasphème après avoir été menacée de mort, en juin 2009, par des membres de son village. Ayant apporté de l'eau à des femmes musulmanes qui rejetèrent celle-ci en la déclarant haram, parce que portée par une chrétienne, un débat virulent s'engagea, au cours de laquelle Asia Bibi, affirmant que Jésus-Christ était mort sur la croix pour l'humanité, demanda ce que le prophète Mahomet avait fait pour ces femmes.

http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/condamnation-mort-asia-bibi-pakistan-verre/13113


Asia Bibi has been charged for blasphemy after was threatened with death in June 2009, by members of his village. Having brought water to Muslim women who rejected it by declaring it haram, because scope by a Christian, a virulent debate was engaged, in the course of which Asia Bibi, affirming that Jesus Christ died on the cross for mankind, asked that the Prophet Muhammad had done for these women.

http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/condamnation-mort-asia-bibi-pakistan-verre/13113



One Sign For One Life Save ASIA

10.000 firmantes!

Pero la lucha continúa !

Firme aquí !

Asia Bibi ha sido acusado de blasfemia después de que fue amenazado de muerte en junio de 2009, por los miembros de su pueblo. Habiendo traído agua a las mujeres musulmanas que declarándola haram, lo rechazaron porque alcance por un cristiano, un virulento debate fue contratado, en el curso que Asia Bibi, afirmando que Cristo murió en la Cruz por la humanidad, pidió que el Profeta Muhammad había hecho para estas mujeres.

http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/Condamnation-Mort-Asia-Bibi-Pakistan-verre/13113

One Sign For One Life Save ASIA

                    13/11/2014 07:42               

La chrétienne pakistanaise Asia Bibi, condamnée il y a quatre ans à la peine de mort en vertu d'une loi controversée sur le blasphème pour avoir "insulté" le prophète Mahomet, perd l'espoir d'être acquittée ou graciée, a déclaré vendredi son mari après lui avoir rendu visite en prison.

SIgnez la Pétition : http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/condamnation-mort-asia-bibi-pakistan-verre/13113

Asia Bibi, mère de cinq enfants, avait été condamnée à mort pour blasphème en novembre 2010, un an après une dispute avec des femmes musulmanes de son village concernant le prophète Mahomet.

La querelle avait dégénéré lorsque ces femmes avaient refusé de boire de l'eau dans un verre qu'Asia Bibi venait d'utiliser, jugeant le liquide impur, "haram", car venant d'une chrétienne, prélude à un échange houleux sur les différences entre Jésus et Mahomet, un sujet délicat au Pakistan.

Quelques jours plus tard, ces femmes avaient relaté l'affaire à un imam local qui avait accusé la jeune chrétienne d'avoir "insulté" le prophète de l'islam, ce que celle-ci a toujours nié.

Asia Bibi avait fondé énormément d'espoir dans l'appel de ses avocats devant la Haute cour de Lahore (est), mais ce tribunal a confirmé à la mi-octobre le verdict initial : peine capitale pour blasphème. Ses avocats veulent désormais porter l'affaire, qui suscite l'indignation dans les pays occidentaux, mais l'indifférence au Pakistan, devant la Cour suprême.

"Asia espérait que l'appel soit accepté et qu'elle puisse recouvrer la liberté, mais maintenant elle perd espoir", a déclaré vendredi à l'AFP son mari Ashiq Masih, qui a revu la veille sa femme pour la première fois depuis la confirmation de la peine de mort par la cour de Lahore, capitale de la province du Penjab.

Ashiq Masih, 50 ans, a trouvé refuge dans un quartier populaire de Lahore, où il vit avec les deux plus jeunes filles du couple, Esha et Ehsam. Asia Bibi, quant à elle, est écrouée dans une cellule de la prison pour femmes de Multan, ville située à 350 kilomètres au sud-ouest de Lahore, où elle prie à l'aide d'une petite bible qu'elle ne peut lire car étant analphabète.

Le couple a pu se parler une trentaine de minutes jeudi mais sous la surveillance continue des autorités, a souligné M. Masih. "Pendant presque toute la rencontre, elle était triste et essuyait ses larmes, appelant la Cour suprême et le président du Pakistan à utiliser leurs pouvoirs pour lui rendre justice", a raconté son époux.

31/10/2014 15:37:40 - Lahore (Pakistan) (AFP) - © 2014 AFP

Lettre à L'Ambassadeur du Pakistan,One sign For One Life Save ASIA

                    15/11/2014 10:30                



                                                                                                                                          Paris le 15 Novembre 2014

Monsieur l'Ambassadeur,

Fort de 25.000 Signatures et en augmentation constante, notre Pétition est la première de France et ce en 15 jours de Mobilisations face à cette Injustice. Notre démarche est Laïc et humaniste .

C'est en cela qu'aujourd'hui nous vous demandons de relayer notre demande de grâce car il y a Urgence pour cette jeune femme.

Le monde civilisé a appris avec stupeur et horreur que la Haute Cour de Lahore, avait confirmé, dans son arrêt d'appel du 16 octobre, la sentence de mort prononcée en novembre 2010, contre cette jeune mère chrétienne Aasiya Noreen, connue internationalement comme Asia Bibi, par un juge de première instance en application de la  loi sur le "blasphème" (section 295 du Code pénal du Pakistanais).

La réprobation internationale enfle et elle ne cessera de s'amplifier devant une telle iniquité qui traduit le mépris dans lequel on tient au Pakistan la dignité humaine et des droits fondamentaux des personnes alors que votre pays se targue d'avoir signé la charte des droits de l'homme à l'ONU et siège de plus à l'UNESCO.

L'image de votre pays en est irrémédiablement entachée.

Je vous prie donc de bien vouloir transmettre à M. Mamnoon Hussain, Président de la République islamique du Pakistan, et à M. le Premier Ministre Nawaz Sharif, ma protestation véhémente et ma demande de libération d' Asia Bibi.

Dans l'attente d'une réponse de votre part ou de vos services ,Veuillez agréer, M. l'Ambassadeur, l'expression de mes sentiments distingués.

Bernard SOBKOWIAK

Vice-Président AMI/OIMC

Email : bsobkowiak@ami-oimc.org

Site : http://www.ami-oimc.org/

Pakistan: la chrétienne Asia Bibi fait appel de sa condamnation à mort

                    26/11/2014 12:24                

Faite un Don : SIGNEZ CETTE PETITION c'est GRATUIT !

DEJA  30200 SIGNATURES !

http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/condamnation-mort-asia-bibi-pakistan-verre/13113

Les avocats de la chrétienne pakistanaise Asia Bibi, mère de famille condamnée à mort dans une affaire étrange de blasphème, un sujet hyper-sensible au Pakistan, ont interjeté appel lundi en Cour suprême pour invalider ce verdict et tenter de la faire libérer.

Asia Bibi, mère de cinq enfants, avait été condamnée à mort pour blasphème en novembre 2010, un an après une querelle avec des femmes musulmanes de son village du Pendjab (centre) concernant une corvée d'eau.

Des femmes du village avaient refusé de boire de l'eau dans un verre qu'Asia Bibi venait d'utiliser, jugeant le liquide impur, "haram", car venant d'une chrétienne, prélude à un échange houleux sur les différences entre Jésus et Mahomet, un sujet hautement délicat au Pakistan.

Au grand dam du clan Bibi, la Haute cour de Lahore avait confirmé le mois dernier la peine capitale dans cette affaire. Lundi les avocats de la chrétienne ont formellement interjeté appel en Cour suprême, a déclaré l'un d'eux à l'AFP, Saiful Malook.

Les avocats d'Asia Bibi demandent au plus haut tribunal du Pakistan de reconsidérer des "lacunes" dans cette affaire, allant de la manipulation de preuves au délai entre la dispute et l'enquête de la police, a précisé M. Malook, espérant que l'appel soit bouclé d'ici un an.

La loi sur le blasphème, qui prévoit jusqu'à la peine de mort pour les personnes reconnues coupables d'insulte au prophète Mahomet, est un sujet explosif au Pakistan, république islamique à majorité sunnite et très conservatrice.

Les personnes accusées de blasphème sont souvent emprisonnées sans preuve et pour une durée indéterminée, la justice rechignant souvent à se saisir de leurs cas car plusieurs juges ou avocats qui les avaient défendues ont été attaqués par des extrémistes ces dernières années.

Outre la voie des tribunaux, la famille d'Asia Bibi mise sur une solution politique à cette affaire qui suscite l'indignation en Europe, notamment en France. Le mari de la chrétienne et la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, ont ainsi demandé récemment au président pakistanais Mamnon Hussain de gracier Asia Bibi.

24/11/2014 13:32:44 - Lahore (Pakistan) (AFP) - © 2014 AFP


Sujet: One Sign For One Life Save Asia Bibi

John

Smithf807 08/03/2017
Article Source a viral game app is not that much cbcdedebaekfeeef

John

Smitha295 19/09/2016
is elocon a steroid cream kkeeeedfffeabccg

John

Smithg161 05/04/2016
Mudbox is a software for 3D sculpting and painting which is developed by Autodesk. ckcaeaeffbdkbdda

John

Smithe605 14/04/2015
It is really a nice and helpful piece of info. Im glad that you shared this helpful information with us. Please keep us up to date like this. Thanks for sharing. ekdeegbegaeecfdg

John

Smithc540 14/04/2015
Great article post.Really thank you! Fantastic. efkekdkgddakkebb

John

Smithg393 14/04/2015
I am really enjoying the themedesign of your blog. Do you ever run into any browser compatibility problems? A handful of my blog readers have complained about my website not operating correctly in Explorer but looks great in Chrome. Do you have any advice to help fix this issue? eegkdddedfcdkdce

John

Smithe105 26/11/2014
Outstanding post, you have pointed out some fantastic points, I as well think this is a very great website. kccecedgdcfekkfg

Nouvel avis