Culture, communication ,mondialisation

La culture n'est pas uniquement l'ensemble des connaissances d'une personne, la culture c'est avant tout l'ensemble des façons de penser, de faire, de se comporter, d'interagir d'un groupe ou d'une société. Elle apparait s'imposer à l'individu qui l'acquiert par la socialisation.

La culture se manifeste dans les arts, la religion, la politique, l'éducation, l'organisation du travail, la politesse brève dans tous les aspects de la vie sociale et sociétale. L'association de ces deux termes évoque les débats contemporains sur la mondialisation de la culture comme pensée unique, sur le destin des cultures minoritaires.

On peut donc s'interroger sur les effets de la mondialisation "de masse" sur la et les cultures et comment la mondialisation parvient elle a modifié nos cultures sans pour autant les effacer ?

Culture vient du verbe latin colère signifiant « cultiver ». La culture est aujourd'hui intimement liée à la communication, elle-même en relation avec la mondialisation.

Le phénomène de Mondialisation, apparu selon les historiens dès la conquête de l'Amérique au XVIe siècle,  Le terme de mondialisation (l'anglicisme globalisation est parfois aussi employé) s'affirme grâce à l'apparition de ce terme en 1961 ; il correspond à la libre circulation des marchandises, des capitaux, des services, des personnes, des techniques et de l'information.

Il désigne le processus d'intégration des marchés et de rapprochement des hommes qui résulte notamment de la libéralisation des échanges, du développement des moyens de transport de personnes et de marchandises, et des retombées des technologies de l'information et de la communication à l'échelle planétaire.

Elle se manifeste par, outre l'interdépendance croissante des économies (mondialisation économique) et l'intensification de la concurrence, l'expansion des échanges et des interactions humaines.

L'évolution des technologies et des multinationales a conduit à atténuer les frontières et ainsi à libérer les échanges mondiaux en mettant en place une dépendance des Etats les uns envers les autres.

La mondialisation a entrainé l'expansion de la connaissance de la diversité culturelle, qui, même si celle-ci existait auparavant, n'était pas connue de tous. Ce sont donc bien les innovations technologiques qui ont permis de faire connaitre les diverses cultures autrefois concentrées en une partie du globe plus ou moins large.

Mais cette diversité consacrée, c'est ensuite sa disparition éventuelle qui pose problème ; si les modes de communication permettent de faire connaitre les différentes cultures du monde, ils peuvent tout autant les détruire. C'est ainsi que l'hégémonie culturelle des Etats-Unis pendant une grande partie du 20e siècle a limité les créations culturelles des pays occidentaux.

La culture s'est donc enfouie sous la masse des moyens de communication qui pourtant devait permettre son expansion. On assiste aujourd'hui à l'émergence d'une contre-culture, qui se placerait à l'opposé de ce que l'on considère être de la culture.

Mondialisation de la culture par la communication

Les moyens de communication sont vaste de nos jours : internet et le WIFI, radio, télévision, etc. Ils sont rapides, efficaces.

Cela permet l'acquisition instantanée des diverses connaissances, qui selon le support varient. Ainsi, la société de consommation s'est mêlée à la société de communication, qui a permis à la culture d'être tout autant consommée qu'un quelconque objet.

Lorsque la télévision est apparue, véritablement en 1926, nul ne pouvait imaginer l'influence qu'elle aurait sur la population aujourd'hui. Vecteur de l'information, elle est également vectrice de désinformation.

Elle permet d'informer la population rapidement, de la prévenir, mais elle permet aussi de faire passer des idées, et donc de manière extensive la propagande.

La télévision a également contribué à l'hégémonie culturelle américaine, par les diffusions de nombreux films et séries regardées par des millions de personnes dans le monde, conduisant ainsi à une dilution de la culture du pays qui les diffuse. La télévision a aussi permis de faire connaitre tous les évènements du monde de manière quasi-instantanée.

La culture mondialisée en question

La communication ayant permis une diffusion rapide de la culture, celle-ci s'est peu à peu diluée pour finalement devenir quelque peu unique. La culture occidentale s'est en effet imposée à une large partie du monde. Les cultures régionales autrefois prépondérantes notamment en France s'épuisent, et les coutumes qui s'y rapportaient également.

L'OMC, et avec elle l'approche anglo-saxonne, considère que les produits culturels ne sont que des marchandises, au même titre que n'importe quel produit. Il faut donc vendre, écouler des stocks. La culture n'est plus qu'un produit comme un autre et les créateurs ne sont plus libres.

Les artistes se voient limités dans leur création, dans l'espace qu'on leur offre aussi, puisqu'il s'agit de vendre. Aussi, les médias montrent ce qu'est la culture, et limitent ainsi ce qui ne fait pas partie de ces considérations.

La communication et l'effritement de la culture par la mondialisation a ainsi conduit construire une culture mondiale, au détriment des autres. Mais ceci est à nuancer.

Si la notion de mondialisation de la culture peu paraitre opportune à utiliser aujourd'hui, elle ne peut être considérée comme entièrement vraie.

De nombreux pays du monde ne sont pas concernés par cette vague, et continuent à entretenir leurs propres cultures ; c'est essentiellement le cas des pays en développement. Aussi, la culture s'effrite d'un côté mais émerge d'un autre. De grands artistes continuent à s'affirmer à l'échelle mondiale ou même locale.

Mais ce que l'on appelle la culture mondiale apporte des avantages certains tels que des idées communes, ou encore une volonté de se rassembler.

Elle permet aussi d'échanger et de comprendre les autres populations. Enfin, la culture des pays reste importante puisque nombre d'entre eux voient émerger une culture nouvelle qui s'installe au côté du géant américain.

Les Etats-Unis auparavant quasi-seuls sur le marché ne le sont désormais plus ; l'Europe met ainsi notamment en avant sa culture cinématographie et l'Asie dévoile ses nouveaux artistes parfois connus dans le monde entier.

La culture a donc un bel avenir devant elle.

* Ref le monde-politique.

Sujet: Culture Communication Mondialisation

Aucun message nʼ a été trouvé.

Nouvel avis