2 choses que les entreprises peuvent encore apprendre des forces armées

26/03/2015 16:44

Auparavant, la terminologie militaire ne pouvait être ignorée dans le jargon des affaires.

Les « capitaines d'industrie » développaient des stratégies pour que leurs troupes soient en mesure de combattre leurs adversaires et conquérir des parts de marché. Pour ce faire, ils se basaient §sur « L'Art de la guerre » de Sun Tzu (The Art of War)§.

Mais récemment, ces attitudes ont évolué car nous considérons le commandement et le contrôle militaires comme dépassés et éloignés du monde des travailleurs du savoir et des alliances fluides. Cependant les hommes d'affaires peuvent encore beaucoup apprendre des militaires, écrit The Economist.

 

1. L'élaboration d'une culture d'entreprise. De nombreux officiers à la retraite estiment que les hommes d'affaires ont encore beaucoup à apprendre des forces armées. Les théoriciens des affaires considèrent que le développement d'une culture déterminée est extrêmement important mais peu de nouvelles entreprises n'arrivent pas à transmettre ce principe. En revanche, les divers services militaires ont été capables de préserver leur culture et leur esprit de corps malgré l'agitation sociale. Les devises militaires font s'émouvoir les hommes endurcis alors que la plupart des slogans d'entreprise mettent les employés dans l'embarras et les font grincer des dents.

2. Le développement de compétences non techniques. Les forces armées excellent également dans l'art de cultiver les compétences non techniques. Sur le plan des relations sociales et des formations, les armées font mieux que les entreprises. Les marins et les soldats se lient d'amitié pour la vie pendant leur service. On les stimule à être joyeux en toutes circonstances. Dans la marine, l'accent est mis sur l'humour et sur les récits pendant de longues heures ou chacun reste à table. Par ailleurs, les personnes trouvent au sein des forces armées une carrière pour la vie et bénéficient d'un environnement constant d'entraînement et de formation. Enfin,  les responsables militaires améliorent sans cesse leur expérience en analysant en profondeur toute erreur ou toute difficulté et en étudiant régulièrement leurs missions.

Il n'est donc pas étonnant que certains hommes d'affaires et managers soient désireux d'apprendre des hommes et femmes en uniforme. Le bureau de consultants McKinney Rogers a mis sur pied « une académie du leadership » calquée sur les écoles militaires et Michael Useem de la Wharton Business School intègre dans son programme de formation des visites de champs de bataille et la programmation de conférences et de cours de chefs militaires.

Certaines compétences sont nécessaires tant pour les militaires que pour les entrepreneurs, comme la prise de décisions sous pression et la direction d'équipes qui fonctionnent de manière optimale. Beaucoup de vétérans qui ont combattu en Afghanistan et en Irak sont maintenant à la recherche de nouvelles carrières. Les entreprises qui se plaignent d'un manque de personnel entraîné et expérimentés auraient intérêt à puiser dans cet arsenal de talents.

https://www.express.be/business/fr/hr/2-choses-que-les-entreprises-peuvent-encore-apprendre-des-forces-armees/212255.htm