350 migrants secourus au large de Chypre

25/09/2014 20:20

Des milliers de réfugiés tentent chaque année de... (PHOTO: AP/MINISTRE DE LA DÉFENSE DE CHYPRE) 

Des milliers de réfugiés tentent chaque année de traverser la mer Méditerranée à bord d'embarcations peu sécuritaires, dans l'espoir d'échapper aux conflits du Moyen-Orient et de l'Afrique pour trouver une vie meilleure en Europe.PHOTO: AP/MINISTRE DE LA DÉFENSE DE CHYPRE

Agence France-Presse NICOSIE

Un paquebot de croisière a secouru jeudi près de 350 migrants, en majorité des femmes et des enfants, à bord d'un bateau en difficulté au large de Chypre, selon la compagnie et les autorités, qui ont précisé qu'il pourrait s'agir de réfugiés syriens.

Les autorités ont reçu en début de matinée un signal radio de détresse d'un chalutier naviguant à 50 milles nautiques au sud-ouest de la ville côtière de Paphos et ayant besoin d'être «secouru en raison des mauvaises conditions météorologiques», a indiqué le ministère de la Défense.

«Le bateau vient probablement de Syrie avec des réfugiés civils à bord», a-t-il ajouté, précisant que l'ensemble des 345 passagers, dont 52 enfants, avaient été secourus.

Les migrants sont «en bonne santé» et sont tous montés à bord du paquebot Salamis Filoxenia venu les secourir, a indiqué George Ppouro, le patron du port de Limassol (sud) où le navire de croisière est attendu aux alentours de 20 h 30 locales (13 h 30, heure de Montréal).

Le directeur de l'Hôpital général de Limassol, Chryssostomos Andronikou, a indiqué que des médecins et infirmiers attendraient les migrants à Limassol et conduiraient ceux en ayant besoin à l'hôpital.

Le ministère de l'Intérieur a indiqué dans un communiqué que les réfugiés seraient examinés à leur arrivée pour s'assurer qu'ils n'avaient pas besoin de soins puis transférés en bus dans un camp militaire à Kokkinotrimithia, à une dizaine de kilomètres de la capitale Nicosie.

Selon des photos aériennes diffusées par le ministère, des dizaines de personnes s'entassaient sur le chalutier, en difficulté en haute mer.

Selon des données du trafic maritime, deux bateaux ont été déroutés vers la zone après l'appel de détresse du chalutier : le pétrolier maltais Minerva Joy et le paquebot Salamis Filoxenia, qui les a finalement secourus.

Le navire de croisière - qui revenait de l'île grecque de Syros et se dirigeait vers Limassol - est arrivé sur les lieux en milieu de journée, a indiqué le PDG de la compagnie maritime Salamis Cruise, Kikis Vassiliou, à la radio publique.

M. Vassiliou a indiqué que l'équipage du paquebot de 157 mètres avait fait monter à bord les migrants et leur avait fourni des couvertures, de l'eau et de la nourriture.

L'île de Chypre se trouve à peine à quelque 200 km des côtes de la Syrie. Elle a jusqu'à présent été globalement épargnée par les flux de réfugiés de ce pays ravagé par la guerre depuis mars 2011.

En août 2012, sept Syriens, dont deux enfants, s'étaient noyés quand le bateau sur lequel ils se trouvaient avait coulé près de la côte nord de Chypre, où ils comptaient se rendre.

Selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), plus de 2500 personnes se sont noyées ou ont été portées disparues depuis le début de 2014 en tentant de traverser la Méditerranée.

Le 10 septembre, quelque 500 personnes ont péri lorsque leur bateau a coulé au large de Malte, le naufrage «le plus grave de ces dernières années» en Méditerranée, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Il n'y a eu que 10 survivants.