Coronavirus : les chiffres qui inquiètent, les chiffres qui rassurent

06/03/2020 09:06

Entre hystérie collective et relativisation absolue, il y a un juste milieu que démontrent les chiffres.Le coronavirus a franchi la barre des 97.000 cas connus pour 3.305 décès.

 

En réalité, ce chiffre doit être largement supérieur. Entre ceux qui ne se font pas dépister et d’autres qui ne présentent pas de symptômes apparents.

L’épidémie de Covd-19 touche maintenant 85 pays, dont les plus touchés sont dans l’ordre, la Chine, la Corée du Sud, l’Italie, le Japon et l’Arabie saoudite (données incertaines concernant l’Iran ainsi qu’en Indonésie).

Le cas italien est particulièrement préoccupant avec 41 nouveaux décès en 24 heures pour un total de 148 décès pour 3.858 cas.

Économiquement, le coronavirus pourrait avoir un bilan largement plus lourd. Le secteur aérien est particulièrement touché. Le scénario du pire prévoit une chute de 110 milliards de dollars sur un chiffre d’affaires annuel de 800 à 850 milliards.

Mais ce n’est pas le seul secteur en crise. Songeons, aux agences de voyages, à l’hôtellerie, aux PME s’occupant de l’événementiel, aux traiteurs, aux musées… rien n’est encore chiffré à ce jour, mais le bilan pourrait être lourd.

En outre, l’UNESCO vient d’annoncer que 13 pays ont fermé toutes leurs écoles. Soit près de 300 millions d’élèves priés de rester chez eux. C’est tout simplement du jamais vu.

Relativiser

Voilà pour le côté face. Pour le côté pile, il faut parler santé. Beaucoup d’experts pensent maintenant que l’important n’est pas le nombre de cas contaminés, mais bien de savoir comment on peut apporter une réponse efficace pour les patients.

Le principal défi est le nombre de lits pour soigner les cas les plus problématiques. Mais beaucoup de patients peuvent très bien se contenter d’une simple visite chez le généraliste et de se soigner à la maison.

En fait, il se référait à la grippe suivant le même principe de propagation à politique inchangée.

Voyons plus large, sur 7,7 milliards d’êtres humains, il y a un peu moins de 100.000 personnes infectées. Pour un total de 3.300 morts. Soit une personne sur 77.000.

La rougeole, c’est 140.000 décès par an, la grippe, entre 300.000 et 650.000.

Rien qu’en France 8880 personnes sont décédées suite à une grippe en 2019, 60.000 en Europe.

On peut aller plus loin dans cette direction. Le SIDA : 770.000 morts en 2018. Fièvre jaune : entre 30.000 et 60.000 morts par an. Le paludisme : un million de morts par an. La dengue : 20.000 personnes par an.

Seule incertitude. On ne connait pas encore tous les ressorts du virus Covid-19. Il n’y a pas encore de vaccin et impossible de prévoir la durée de l’épidémie. Mais il sera peut-être banalisé d’ici quelques années.