Dans les mémoires de Ben Bernanke, on trouve un graphique mortel pour l'Europe

15/11/2015 06:28

A la page 568 de son livre, "The Courage to Act: A Memoir of a Crisis and Its Aftermath", Ben Bernanke, l'ex-président de la Fed, la banque centrale américaine, qui est aussi à l'origine d'une vaste politique d'assouplissement monétaire (quantitative easing, ou QE) menée aux Etats-Unis, publie un graphique notable:




Il montre que les Etats-Unis (ligne en pointillés) dégagent aujourd'hui une production supérieure de 8% à celle qu'ils généraient au début de la crise en 2009.

La Grande-Bretagne (ligne en gras) et le Japon (ligne d'impression fine) ont entre-temps dépassé leur niveau de production d'avant crise.

Toutefois, la production de l'Union européenne (ligne en tirets), est encore aujourd'hui 1,5% en deçà de son niveau d'avant crise.

Bernanke explique que le retard européen est imputable aux politiques d'austérité "trop strictes et trop tôt" que l'Allemagne et les autres membres de la zone euro ont mises en place, y compris dans des pays (comme l'Allemagne) où elle était superflue.

L'UE a également attendu six ans de plus que Washington avant de débuter une politique de QE.

Bien que l'on puisse se poser des questions sur la solidité de la reprise américaine, le contraste avec l'UE est énorme: les Américains avaient réduit leur taux de chômage à un peu plus de 5% à la fin de l'année 2014, ce qui correspond à une baisse de moitié, tandis que l'UE enregistrait toujours un taux de chômage moyen supérieur à 11%.

En 2009, le taux de chômage dans les deux régions était à peu près équivalent, s'établissant autour de 10%.