Des scientifiques suédois veulent stocker de l’énergie solaire pendant des décennies

24/11/2019 10:09

Des scientifiques de l’Université de technologie Chalmers à Göteborg ont développé un revêtement innovant qui pourrait garantir un meilleur stockage de l’énergie solaire. Selon eux, cette technologie pourrait être disponible dans le commerce dans six ans.

« Le concept utilise une molécule liquide composée de carbone, d’hydrogène et d’azote », a expliqué Kasper Moth-Poulsen, directeur de recherche, professeur de chimie à l’Université Chalmers.

« La molécule puise l’énergie du soleil et la retient jusqu’à ce qu’un catalyseur déclenche sa libération sous forme de chaleur.”

Energie solaire conservée pendant des décennies

« L’énergie solaire peut même être conservée pendant plusieurs décennies », explique Moth-Poulsen. « La technologie peut être utilisée pour un large éventail d’applications, des maisons aux véhicules. »

« Notre système de stockage est beaucoup plus efficace que les systèmes de rétention de chaleur actuels », souligne le chercheur suédois. « L’installation a une stabilité qui dépasse largement la durée de vie moyenne des batteries lithium-ion actuelles – entre cinq et dix ans. De plus, la technologie peut également être appliquée aux fenêtres ou aux vêtements. »

Les investisseurs ont jusqu’à présent investi près de 2,5 milliards de dollars dans la construction d’une unité de stockage spécialisée.

Le développement du concept a pris plus de dix ans. Moth-Poulsen a enduit un bâtiment entier sur le campus universitaire avec un revêtement démontrant l’efficacité de la technologie.

Spin-off

Le chercheur se dit convaincu que les installations pourront non seulement produire de la chaleur, mais également de l’électricité.

Moth-Poulsen dit qu’il veut créer un spin-off pour commercialiser la technologie. Les discussions avec les investisseurs potentiels ont déjà commencé.

L’unité de stockage pourrait être disponible dans le commerce dans à peine six ans et le revêtement dans trois ans.

Moth-Poulsen a déjà reçu d’importants éloges scientifiques pour ses travaux dans le domaine de l’énergie solaire. En mai de cette année, il a reçu le prix Arnbergska de l’Académie royale des sciences de Suède.