Ebola est une crise internationale, déclare le Président de l'Assemblée générale

21/09/2014 14:35

Le futur Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, Sam Kutesa. Photo ONU/Paulo Filgueiras

A l'occasion d'une réunion de l'Assemblée générale des Nations Unies consacrée à l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, le Président de cette assemblée, Sam Kutesa, a déclaré que l'épidémie n'était plus seulement une crise régionale mais une crise internationale.

« C'est maintenant qu'il faut agir d'une manière rapide, coordonnée et déterminée.

Sans une action rapide et décisive, les ravages causés par l'épidémie auront un impact bien au-delà des zones d'Afrique de l'Ouest les plus touchées actuellement », a dit M. Kutesa dans un discours.

« Ebola n'est plus seulement une crise sous-régionale ou même régionale, il s'agit d'une crise internationale », a-t-il ajouté.

Selon le Président de l'Assemblée générale, la priorité immédiate est de contenir l'épidémie, à la fois en termes de propagation géographique et de nombre de morts.

M. Kutesa a noté que les femmes étaient particulièrement en danger, étant donné leur rôle dans la délivrance des soins et au sein des communautés.

« Au Libéria, les estimations indiquent que 75% des personnes décédées sont des femmes, alors qu'en Sierra Leone ce nombre s'élève à 59%.

Les femmes risquent davantage de faire partie des agents de santé en première ligne, ce qui pose une menace plus grande pour elles », a-t-il ajouté.

Le Président de l'Assemblée générale a souligné que l'épidémie pourrait avoir un impact déstabilisateur pour les trois pays les plus touchés. « Nous ne devons pas laisser Ebola inverser la vague de progrès pour ces pays », a-t-il dit.

Jeudi, à l'occasion d'une réunion du Conseil de sécurité consacrée à Ebola, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a annoncé l'établissement d'une mission sanitaire d'urgence des Nations Unies pour stopper cette épidémie.

Vendredi, l'Assemblée générale a adopté une résolution appelant la communauté internationale à prendre des mesures immédiates pour soutenir les pays affectés par Ebola.

La résolution salue également l'annonce par le Secrétaire général de l'établissement d'une Mission des Nations Unies pour la lutte contre Ebola (UNMEER) et appelle les Etats membres à apporter leur soutien à cette Mission.