Exode des GAFAM de la Chine ? Pas si simple…

08/03/2020 14:12

Google, Apple et Microsoft voudraient déplacer une partie de leurs chaines de production en dehors de la Chine. Une diversification qui peut être bénéfique, mais qui ne sera pas aussi facile à dire qu’à faire.

L’année passée, la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis ont fait craindre le pire aux entreprises américaines dont les usines sont installées en Chine. Aujourd’hui, c’est le coronavirus qui touche directement la chaîne de production.

Plusieurs sociétés, notamment Apple, Google et Microsoft, voudraient, selon la CNBC, diminuer leur dépendance envers la Chine. Elles penseraient donc à délocaliser leur production vers d’autres pays d’Asie comme le Vietnam ou la Thaïlande.

Selon les sources du Nikkei, quotidien économique asiatique, Google voudrait faire construire son prochain smartphone Pixel au Vietnam dès avril. La société fondée par Larry Page préparerait aussi une ligne de production pour ses produits Home en Thaïlande.

Microsoft, de son côté, organiserait la production de sa gamme Surface au Vietnam. Quant à Apple, l’entreprise réfléchirait depuis l’année passée à déplacer jusqu’à 30 % de sa production dans d’autres pays d’Asie de l’Est.

Aucune des trois entreprises n’a cependant confirmé ces informations. Les Sud-coréens de Samsung ont déjà sauté le pas en délocalisant une grosse partie de leur usine au Vietnam, où les salaires restent toujours très bas.

Délocaliser sera difficile

Pour les usines qui fabriquent de A à Z leur produit en Chine, la délocalisation est plus simple. Avec un plan d’assemblage bien établi et développé, la production peut être déplacée en un bloc dans un autre pays.

Mais pour les entreprises qui produisent séparément les modules et composants de leur produit, ce sera bien plus difficile. Leur usine fonctionne alors comme un véritable écosystème.

De nombreux fournisseurs étrangers se sont installés autour des usines qui sont devenues leur principal client.

En outre, la production de composants est profondément ancrée dans l’économie chinoise. La déplacer n’est pas impossible, mais cela provoquerait de nombreuses complications.

Il faudra aussi du temps pour renforcer les capacités de production dans d’autres pays. Les lignes d’assemblage prennent du temps à installer. Et aucun pays ne compte une main-d’œuvre aussi disponible qu’en Chine.

Cependant, si elles veulent un changement rapide, les entreprises peuvent aussi parfois compter sur le soutien et la coopération des pays qui accueillent les nouvelles lignes de production.

Diversification des risques

En délocalisant la production en dehors de la Chine, les entreprises éviteront certains problèmes liés à la conjoncture économique et sociale du pays. Mais cela ne signifie pas qu’il n’y a plus aucun risque pour la production.

Tout d’abord parce qu’il sera très difficile de devenir totalement indépendant de la Chine. Et ensuite parce que les nouveaux pays de production sont déjà touchés par le coronavirus, même si l’épidémie est moins importante qu’en Chine. Et une guerre commerciale pourrait tout aussi bien survenir dans ces pays d’Asie.