Facebook enregistre une baisse de fréquentation en Amérique du Nord

05/02/2018 10:37
© EPA Economie

Audrey Duperron editor express

Facebook a indiqué que 184 millions d'utilisateurs s'étaient connectés en moyenne tous les jours au Canada et aux États-Unis au cours du 4e trimestre 2017. C'est 1 million de moins que les 185 millions d'utilisateurs nord-américains qui avaient été enregistrés quotidiennement au cours du trimestre précédent, rapporte le Financial Times.

C'est une première : le réseau social n'avait jamais constaté de baisse du nombre d'utilisateurs quotidiens.

En conséquence, le temps passé sur le site a chuté de 50 millions d'heures chaque jour au cours du dernier trimestre, ce qui correspond à une baisse de 5 %.

Facebook continue de croître au plan mondial 

Toutefois, cela fait plusieurs années que l'utilisation de Facebook stagne en Amérique du Nord.

La progression du nombre d'utilisateurs quotidiens du site, qui a atteint 1,4 milliards en décembre 2017, est imputable à la croissance qu'il connaît dans d'autres pays. Cela correspond à une hausse de 14 % par rapport à l'année précédente.

Le nombre d'utilisateurs mensuels, qui se montait à 2,1 milliard à la fin de l'année dernière, a cru au même rythme.

Un signe avant-coureur ? 

Mais cette chute suggère que l'utilisation de Facebook a atteint un point de saturation sur son marché d'origine, qui est aussi son marché le plus lucratif.

Ce pourrait être le signe avant-coureur d'une baisse de fréquentation du réseau social dans le reste du monde. Les analystes tentent maintenant de trouver des explications à cette érosion du trafic. Ils évoquent le concert de critiques à l'égard duréseau social, qui a été accusé de véhiculer de la désinformation et des « fake news » au cours de la campagne présidentielle américaine de 2016.

Facebook a également été blâmé pour contribuer à la propagation de contenus violents ou haineux.

Des changements en vue

On ne sait pas encore comment l'entreprise réagira. Récemment, elle a décidé d'exclure les contenus de sites d'actualité professionnelle du « News feed » des utilisateurs. Ces changements ont été introduits pour favoriser des interactions plus « riches de sens » entre les utilisateurs. Mark Zuckerberg, le CEO de la firme, avait averti que le trafic pourrait s'en ressentir.

Mais si l'érosion de la fréquentation se consolide, Facebook devra changer son business model pour maintenir ses bénéfices et sa croissance de long terme. Il devra augmenter la tarification des annonces, trouver une nouvelle niche, ou...revoir son « News feed » pour y intégrer plus de publicités.

Actualités

17/10/2018 18:36
Plus de 250 000 Turcs ont quitté leur pays l'année dernière. Plus de 40 % sont des citadins jeunes, souvent avec un très bon niveau d'éducation. En...
17/10/2018 18:33
C’est imminent : d’ici la fin de l’année, Waymo, la filiale d’Alphabet (Google), devrait lancer un service de taxis autonomes dans la ville de...
17/10/2018 18:27
Quand on s’envole pour l’étranger, il faut souvent se préparer à ce moment plus ou moins long et plus ou moins pénible, le passage obligé entre...
17/10/2018 18:23
  Une polémique vient d'éclater en Papouasie Nouvelle-Guinée : le gouvernement vient de se faire livrer 40 berlines Maserati afin qu'elles...
17/10/2018 18:19
Après les États-Unis, l'Australie ? Le nouveau Premier ministre d'Australie, Scott Morrison, s'est déclaré prêt à déplacer l'ambassade d'Australie...
1 | 2 | 3 | 4 | 5 >>

Contact

AMI/OIMC NORD 11 rue de Mazingarbe
62113 Sailly Labourse

Tél. +(33) 0637 985 747 asso.ami@outlook.com
google-site-verification: google329d7b59d7b7d979.html
(c) 2012-2018 Tous Droits Réservés AMI/OIMC NORD