Goldman Sachs: 'Le cours du pétrole tombera à 70 $ le baril au second trimestre 2015'

30/10/2014 07:46

© - ANDREW BURTON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Les cours du pétrole ont déjà baissé de près de 25% sur les 5 derniers mois, une chute spectaculaire. Pour un baril de West Texas Intermediate (WTI), la qualité de référence pour le pétrole aux Etats-Unis, les acheteurs ne payent plus qu'un peu plus de 80 dollars actuellement.

Et selon Goldman Sachs, ce n'est pas fini.

Sur ces derniers jours, les cours se sont stabilisés, mais la plus grande banque d'investissement américaine prévoit que la baisse va se poursuivre au cours de l'année prochaine.

Elle a ainsi réduit ses prévisions de cours de 15 dollars pour les premier et second trimestres 2015. Elle anticipe que le cours du WTI tombera à 75 dollars au cours du premier trimestre 2015, puis à 70 dollars au cours du trimestre suivant.

Le Brent suivrait la même évolution, avec un cours de 85 dollars à la fin du premier trimestre 2015, puis de 80 dollars au cours du second.

Goldman Sachs est réputée pour ses prévisions de cours impressionnantes, mais celles-ci ne s'avèrent pas toujours exactes.

Ses nouvelles prédictions contrastent avec celles de Paul Horsnell, l'analyste spécialisé sur le pétrole auprès de la banque Standard Chartered Bank, qui est connu pour avoir anticipé la forte hausse de ce marché il y a une dizaine d'années.

La semaine dernière, il a affirmé que le cours du Brent atteindrait 105 dollars le baril en 2015.Néanmoins, plusieurs facteurs incitent à penser que les cours de l'or noir vont poursuivre leur déclin.

La production de pétrole brut a augmenté, et l'offre finira par dépasser la demande. Dans une économie de marché, une telle situation augure d'une baisse des prix.

Goldman Sachs indique que la production des pays de l'OPEP va augmenter, notamment au Brésil, et dans le Golfe du Mexique. Aux Etats-Unis, la hausse de la production du pétrole de schiste a de plus en plus d'impact sur les flux énergétiques mondiaux et et elle pousse à la baisse les cours pratiqués par les pays de l'OPEP.

Même si la banque estime le taux de croissance mondial à 3,5% pour l'année prochaine, elle craint que ce critère n'entrera plus autant en ligne de compte que par le passé, évoquant « un risque que la relation historique entre la croissance du PIB mondial et la demande de pétrole se soit affaiblie ».

Elle prévoit également que la production américaine de pétrole devrait se ralentir lorsque les cours du WTI tomberont à 75 dollars le baril.

A ce moment-là, les pays de l'OPEP, qui se réjouissent de la baisse des cours actuelle, qui permet d'évincer les producteurs américains (lesquels ne gagnent plus d'argent en deçà d'un cours de 80 dollars, en raison de leurs coûts de production élevés) devraient aussi réduire leur production.

https://www.express.be/business/fr/economy/goldman-sachs-le-cours-du-petrole-tombera-a-70-le-baril-au-second-trimestre-2015/208881.htm