HumanWriter Café des Lecteurs Thierry MORAL

07/07/2019 13:31

Notre petit club des lecteurs s'est réuni hier, vendredi 5 juillet 2019 au VERTIGO rue de la Taillerie Arras et ce Malgré le MAINSQUARE.

Thierry MORAL en plein Slam (c) 2019 AMI OIMC NORD

Nous avons eu le plaisir d'accueillir parmi nous Thierry MORAL Artiste multi-facettes et auteurs de la région des Hauts de France pour la présentation de son livre Plafond Céleste et de quelques collages de sa nouvelle série.

Thierry MORAL surprend à chaque Interventions, porté par une écriture qui se joue des chausse-trapes, passant de la description minutieuse d’un piège à frelons à celle, bouleversante d’une vie de chien ou de la naissance d’un premier amour.

Le mot fantaisie a été inventé pour Thierry MORAL, rêveur et bienveillant, attaché aux détails pour cesser « d’accorder aux choses plus d’envergure et d’importance qu’elles n’en recèlent »

Voici ce qui s'est dit en résumé pendant ces deux heures : Les personnes présentes ont beaucoup aimé l'humour un peu sarcastique et le minimalisme évocateur de l’auteur présent dans le roman Plafond Céleste ainsi que l’univers et le parcours de celui-ci.

Au fil de la discussion quelques idées sont apparues notamment :

Qu’il est important d’écrire, et tant pis, si on écrit pour soi » ; et encore « en littérature, rien n’est exact, mais tout est vrai ».

On s’est interrogé sur ce qu’est un roman d’auteur ou encore ce qui fait qu’un auteur est un grand auteur, au même titre qu’un grand scientifique ou un grand peintre.

L’objectif à peine avoué était peut-être de hisser cette langue de tous les jours au niveau d’une poétique, de se perdre dans le langage du quotidien, sans analyse ni commentaire, au point de ne plus vraiment savoir qui parle.

Ce sympathique moment d’échange avec Thierry MORAL fut en cela particulièrement fructueux.

Nous attendons la sortie de son prochain livre et de son prochain spectacle.

Merci pour cet accueil à tous les participants et à Catherine co-gérante de notre lieu d’accueil le VERTIGO à Arras.