La Chine vivra ou mourra de son économie numérique

03/10/2019 14:48

Pour la Chine, le leadership technologique est un problème existentiel. L’économie numérique est l’un des rares piliers que la Chine doit continuer à développer rapidement, indique un rapport du Fonds monétaire international (FMI). Cependant, ce secteur doit également faire face à un certain nombre de défis importants.

« La deuxième économie mondiale est confrontée à de nombreux problèmes : endettement élevé, vieillissement rapide de la population et hostilité croissante de la part de son principal partenaire commercial, les États-Unis.

Pourtant, le secteur dynamique de la technologie de l’information et de l’entreprise du pays est un motif d’optimisme », écrit Nathaniel Taplin, dans le Wall Street Journal.

Une étude récente du Fonds monétaire international montre à quel point ce moteur de la croissance est devenu important ces dernières années. En outre, l’industrie numérique est également cruciale pour les perspectives futures du pays.

Importance démesurée

L’innovation technologique est la clé de toutes les économies. Toutefois, le destin du secteur technologique chinois a pris une importance démesurée.

Cela s’explique par le fait que le gouvernement chinois n’a pas réussi ces dernières années, en partie pour des raisons idéologiques, à mettre en œuvre de nombreuses réformes cruciales susceptibles d’améliorer la productivité du reste de l’économie.

De nombreuses entreprises privées, auparavant moteur de croissance crucial de l’économie chinoise, en souffrent. Les secteurs technologiques – tels que le Big Data, l’intelligence artificielle ou la technologie de réseau – sont souvent l’exception. Cela est en partie dû à la volonté du gouvernement chinois de contrôler tous les aspects de la société.

« En outre, la technologie peut aider à résoudre deux autres problèmes majeurs du pays », souligne Taplin. La technologie peut remplacer une main-d’œuvre en déclin et combler la diminution des opportunités d’investissement à rendement élevé.

Les énormes investissements dans les robots, le renforcement de la puissance des ordinateurs et les infrastructures de réseau peuvent permettre d’utiliser plus efficacement les heures de travail humaines plus rares. Selon une étude de la Banque mondiale de 2016, environ 80% des emplois en Chine sont susceptibles d’être automatisés.

Conflits

La Chine a désespérément besoin de trouver des moyens d’employer plus efficacement sa main-d’œuvre en diminution au cours des années à venir.

En outre, le pays doit trouver une nouvelle destination pour ses réserves financières, qui dans le passé étaient souvent investies dans des structures gigantesques et inutiles. « L’économie numérique offre une réponse à ces deux défis », estime Taplin.

« La technologie numérique a largement contribué à accroître la productivité chinoise au cours de la dernière décennie », avancent Longmei Zhang et Sally Chen, économistes au Fonds monétaire international. « Sans une nouvelle croissance rapide de l’économie numérique chinoise, le pays aura des difficultés à maintenir une croissance du PIB supérieure à 5% d’ici le milieu des années 2020. »

Le succès futur du modèle économique chinois dépend de sa capacité d’innovation et de la santé de grandes entreprises technologiques telles que Huawei, Alibaba et Tencent

« Cependant, pour assurer ce succès, la Chine doit faire face à un certain nombre d’obstacles importants », explique encore Taplin. « Le pays doit apporter des réponses aux préoccupations mondiales concernant la sécurité et le fair-play de son modèle économique. En cas d´échec, de nouveaux conflits avec le monde occidental semblent inévitables. »