La France a cessé de verser des prestations sociales à 290 djiadistes en 2014

19/03/2015 10:35

 Le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a indiqué au Parlement que l'année dernière, son ministère avait transmis les dossiers de 290 personnes parties combattre en Syrie ou en Irak aux institutions correspondantes pour qu'il soit mis fin au versement des prestations sociales auxquelles elles prétendaient, rapporte le Figaro.

 

Il a également mentionné que 25 interdictions administratives de sortie du territoire et 19 interdictions du territoire national avaient été prononcées dans le cadre de la loi antiterroriste de novembre 2014.

Il a expliqué que ces suspensions de prestations sociales avaient été rendues possibles grâce à la plateforme du gouvernement permettant à des personnes de signaler des candidats au djihad.

Les cas de personnes soupçonnées de radicalisation islamique ayant quitté le territoire national ont immédiatement été rapportés aux officiels en charge du paiement des prestations sociales.

Cazeneuve a fourni ces informations en réponse à un député de l'opposition qui l'avait interrogé sur la question des prestations sociales versées à des djihadistes.

« N'essayons pas de faire sur ce sujet des polémiques ou de laisser à penser qu'il n'y a pas d'action, a ajouté le ministre. Il y a une détermination totale et elle se poursuivra », a dit le ministre.

En Belgique, le mois dernier, Bart Tommelein, le secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale, a indiqué à la Chambre que 172.000 euros de prestations sociales avaient été versées en 2014 à 12 personnes issues de la Belgique parties prendre part aux combats de la guerre civile syrienne alors qu'elles avaient déjà quitté le territoire pour le Moyen-Orient. 

https://www.express.be/joker/fr/platdujour/la-france-a-cesse-de-verser-des-prestations-sociales-a-290-djiadistes-en-20142/212125.htm